Culture

Tanger : La bibliothèque Ahmed Boukmakh offerte à la commune

© D.R

Elle est constituée de livres, documents, manuscrits et objets d’art ayant appartenu à ce pédagogue

[box type= »custom » bg= »#eeedeb » radius= »5″]

Ahmed Boukmakh est considéré comme le premier pédagogue marocain ayant réussi à faire une série de manuels scolaires typiquement marocains.

[/box]

Comme prévu, la famille de Feu Ahmed Boukmakh vient de faire don de la bibliothèque personnelle de ce grand pédagogue et homme de lettres tangérois. Cet important don de livres et documents, dont certains sont très rares, avait été annoncé, il y a presque sept mois, par Nazik, fille du défunt, lors de l’inauguration du prestigieux centre culturel portant le nom de cet auteur des anciens et célèbres manuels scolaires «Iqraa». Il est destiné à être transféré au nouveau musée, qui vient d’être aménagé aux locaux de ce centre culturel, propriété de la commune de Tanger. La famille veut à travers cet héritage contribuer à l’enrichissement de la scène culturelle à Tanger.

Il est à préciser que la bibliothèque personnelle d’Ahmed Boukmakh est constituée de livres, documents, manuscrits et objets d’art ayant appartenu à ce pédagogue marocain. «En tant que famille du défunt, nous sommes heureux de faire don de cet héritage culturel et intellectuel et de le rendre disponible au public», a souligné Nazik Boukmakh lors d’une rencontre organisée dernièrement pour fêter cet événement. 

Il est à rappeler que le musée, destiné à accueillir cet important héritage culturel et intellectuel, porte à travers son contenu l’empreinte de ce célèbre pédagogue marocain. Il est inspiré, selon les responsables de ce projet, de l’expérience des musées internationaux, dédiés à des personnages ayant marqué la scène culturelle, artistique ou scientifique de leurs pays respectifs. «Nous avons travaillé avec la famille d’Ahmed Boukmakh pour mettre en place un espace culturel à la hauteur de la renommée du défunt», ajoute la même source.   

Né en 1928, Ahmed Boukmakh est considéré comme le premier pédagogue marocain ayant réussi à faire une série de manuels scolaires typiquement marocains.  Baptisée du nom Iqraa, cette série de manuels scolaires a réussi à impressionner, grâce aux images illustratives et son contenu, plusieurs générations d’élèves pour les cinq niveaux de l’ancien système de l’enseignement primaire. Il a pu de son vivant se constituer une riche bibliothèque avant de rendre l’âme en 1993. La commune a décidé en 2016 de lui rendre hommage en donnant son nom à un nouveau centre culturel, situé en plein centre-ville. Ce centre culturel -qui s’étend sur une superficie totale de plus de 12 mille m2– est doté de près de 800 places pour accueillir différentes manifestations de haut niveau organisées à Tanger.

Articles similaires

Culture

«Disciples Escoffier Maroc» : Un rendez-vous gastronomique à Rabat

Organisé autour de la transmission à travers les femmes

Culture

Franc succès de lA COLLECTION des bijoux berbères du Palais Royal à Doha

Présentée dans le cadre de «L’année culturelle Qatar-Maroc 2024»

Culture

La 53ème édition du FNAP du 4 au 8 juillet 2024: Les arts populaires en fête à Marrakech

Sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la...

Culture

Prévues du 23 au 26 avril 2024 à Casablanca et Rabat : Les «Nuits du film saoudien» s’invitent au Maroc

La Commission saoudienne du film lance les «Nuits du film saoudien» au...