970x250

Timitar : La saison de la consolidation internationale

Timitar : La saison de la consolidation internationale

Les préparatifs de la quatrième édition du festival Timitar rythmes du monde vont bon train. Le plateau artistique de cette édition prévue, du 4 au 7 juillet, sera dévoilé mardi prochain 15 mai dans la capitale du Souss. En attendant des détails sur la programmation finale, le directeur artistique Brahim El Mazned déclare à ALM que Timitar, rythmes du monde vient d’être sollicité par un réseau culturel qui regroupe les festivals les plus prestigieux au monde. Il s’agit de l’European Forum Worldwide Music festivals (EFWMF). Ce circuit regroupe 48 festivals dans 18 pays européens. Objectif : échanger des idées, proposer des découvertes et permettre l’invitation en Europe de plusieurs groupes. Exceptionnellement, et sous la demande du comité de pilotage de (EFMWF) présidé depuis mars 2007 par l’Espagnole Juana Burillo, Timitar intègrera ce réseau à partir de septembre prochain. «Nous sommes actuellement en train d’entreprendre les démarches nécessaires pour intégrer ce circuit», indique Brahim El Mazned. Pour devenir membre de ce circuit et bénéficier des échanges artistiques, il faut suivre la procédure en règle et payer une cotisation de 750 euros. Selon le directeur artistique, cette participation permettra au festival Timitar de gagner en renommée à l’international. «En termes de visibilité à l’international, entrer dans ce circuit est exceptionnel pour Timitar. Le festival a démarré d’une idée qui a mûri sur le plan national et aujourd’hui elle est en train de dépasser les frontières du Maroc», se félicite Brahim El Mazned. Ce dernier ajoute que «c’est la première fois qu’un festival marocain fait partie d’un réseau d’une telle pointure». Timitar participe déjà activement dans un circuit de festivals africains qui regroupe le festival du désert au Mali, le Festival urbain au Sénégal, un autre festival du hip hop à Libreville et un réseau à Barcelone. Cela entre dans la démarche d’échange d’artistes entreprise par le festival Timitar depuis sa création il y a quatre ans. Tout le monde se rappelle de la création artistique «Connexion argan» qui a réuni le luthiste marocain Driss Maloumi avec le groupe espagnol «Connexion argan». Les résidences d’artistes se poursuivent toujours et l’échange des artistes aussi.
Le groupe amazigh «Imaghren» vient tout juste de revenir du festival Babel Med à Marseille. Ce groupe a été choisi parmi 800 candidats. L’année dernière, l’autre groupe  «Ouadaden» a participé au même festival. « Plusieurs directeurs de festivals internationaux sont impressionnés par la prestation des groupes de la région et n’hésitent pas à les appeler pour participer à des résidences d’artistes et à d’autres évènements culturels»,  selon Brahim Mazned. Au delà d’un simple festival, Timitar est un projet culturel et économique pour la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.