Culture

Tom Hanks et Julia roberts au Maroc

© D.R

Tom Hanks est au Maroc. Pour fêter sa venue, une cérémonie a été organisée, vendredi soir au Palais Tazi de Rabat. Mais qu’on se détrompe, l’acteur du célèbre «Forest Gump» n’a pas fait le déplacement pour passer des vacances, mais plutôt pour les besoins d’un tournage. Tom Hanks est en effet la vedette du film «Charlie Wilson’s War» ou la guerre de Charlie Wilson de Mike Nicholson adapté du roman de Georges Crile. 
Après une semaine de tournage à Rabat, l’équipe du film,  constituée d’une brochette de comédiens américains célèbres, s’est rendue samedi 14 octobre à Marrakech pour terminer la suite des prises de vue. Dans le casting figurent Kevin Cooney, Hilary Salvatore, Jud Taylor, Om Puri et Julia Roberts. La Pretty Woman est attendue dans les jours à venir à Marrakech. Comme elle, les autres acteurs de ce long métrage arrivent l’un après l’autre à Marrakech. Pour une question pratique, le calendrier de leur séjour a été arrêté en conformité avec les dates de leur passage devant les caméras. Tom Hanks, quand à lui, détient le rôle principal dans cet opus. Il incarne le personnage d’un congressman nommé Charlie Wilson. L’histoire se passe dans les années 80 en pleine guerre froide. L’Union Soviétique attaque l’Afghanistan et les Etats-Unis se voient dans l’obligation de réagir. Ils ne doivent pas laisser leur plus grand ennemi gagner du terrain. Pour cela, l’Oncle Sam va dépenser des centaines de millions de dollars pour subventionner la guérilla au Pakistan. En 1986, 118.000 soldats soviétiques et  50.000 soldats afghan menaient la guerre contre 130 000 rebelles. Bien que les troupes russes aient de l’équipement moderne (des tanks et des bombardiers), les rebelles étaient suffisamment bien armés. De plus, ils avaient le soutien des populations du support local et opéraient avec efficacité sur le terrain montagneux. Les Etats-Unis commençaient à leur fournir des missiles "Stinger", capables d’abattre les hélicoptères soviétiques. Compliquer la tâche aux Russes. Telle est donc la mission de Charlie. Ce dernier va faire appel aux Pakistanais pour chasser les Soviétiques de l’Afghanistan. Le général Zia Ul Haq a été interprété par l’acteur d’origine indienne Om Purri. Dans des propos relayés par la presse indienne, cet acteur a déclaré que toutes les scènes du film s’articulent autour de ce personnage, même s’il ne joue pas le premier rôle dans le film. Julia Roberts campe, quant à elle, le rôle de Joane Herring qui sera la dulcinée du congressiste américain. Une jolie idylle amoureuse va naître entre ces deux vedettes. Le tandem Hanks/Roberts promet beaucoup de surprises dans ce film prévu pour 2008. Pour l’instant le tournage se poursuit dans les paysages naturels de la perle du Sud, pour deux semaines encore.

Articles similaires

Culture

Société Générale Maroc sponsor officiel de la 17ème édition de Jazzablanca

Société Générale Maroc a annoncé son soutien à la 17ème édition de...

Culture

Prix Orange du Livre en Afrique 2024 : Dibakana Mankessi lauréat de la 6ème édition

Proclamé pour son roman «Le Psychanalyste de Brazzaville»

Culture

Diwan Awards… Les compétences marocaines mises à l’honneur à Bruxelles

Plusieurs compétences belgo-marocaines qui s’illustrent dans différents domaines ont été primées, samedi...

Culture

Casablanca : Clap de fin pour la première édition de ComediaBlanca

Les humoristes de la soirée francophone ont clôturé en beauté, samedi soir...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus