Culture

Un concert de fusion Jazz et musiques Marocaines traditionnelles

Les frères Souissi s’intéressent à la fusion entre le jazz et les musiques marocaines traditionnelles. Ali et Hassan sont jumeaux. Ils sont nés à Rabat. Une formation de 1981 à 1986 en musique ancienne et guitare classique auprès de Javier Hinojosa à la Schola Cantorum de Paris. Une des toutes premières fusions Gnawa-jazz qu’ils présentent en 1987 au Festival International des Orangers avec le groupe GNA remporte un franc succès. Ils fondent « Tryfolium » avec le troisième larron de la famille, leur frère Hamza. Tryfolium est un groupe de Jazz-Rock. Ils représentent le Maroc au Canada en 1987. Puis, ils passent aux musiques de films. « Chevaux de fortune » en 1995 de Jilali Ferhati, « Femmes et femmes » en 1997 de S.Chraïbi, « Tresses » en 1999 de Jilali Ferhati, et toujours en 1999, « Du paradis à l’enfer » de S.Souda. En 2000, ils signent la musique de « L, homme qui brodait des secrets » de Omar Chraïbi. Majid Bekkas a pour souci de sauvegarder certains aspects de la musique Ganouie, spiritualité, pentatonisme, instruments traditionnels en l’agrémentant de nouveaux instruments : guitare, neï et cavala (flûte orientale), luth et percussions africaines.

Articles similaires

Culture

Dans le cadre de la Journée Internationale du livre : L’IC organise la Semana Cervantina 2024

L’Institut Cervantès de Casablanca célèbre la Semana Cervantina 2024 avec différentes activités...

Culture

Ouverte au public du 18 avril au 6 mai 2024: La Fondation BMCI et la galerie 38 lancent «Vogue»

La BMCI, à travers sa Fondation et en partenariat avec la Galerie...

Culture

«Moroccan badass girl» de Hicham Lasri à l’assaut des salles nationales

Il évoque la pauvreté, le chômage et le désespoir de la jeunesse

Culture

«Disciples Escoffier Maroc» : Un rendez-vous gastronomique à Rabat

Organisé autour de la transmission à travers les femmes

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux