Accueil Autre Un nouvel IACD dès le 15 janvier à Marrakech
AutreCulture

Un nouvel IACD dès le 15 janvier à Marrakech

Relevant de la Fondation arts & cultures créée depuis l’année 2014

Ouverture: Un nouvel institut multidisciplinaire verra le jour en ce janvier à Marrakech. Appelé «l’Institut Arts & Cultures pour le Développement», cet institut a une offre culturelle qui promet déjà. Une valeur ajoutée à coup sûr.

A partir du 15 janvier, le nouvel Institut arts & cultures pour le développement (IACD), relevant de la Fondation arts & cultures, déploiera son offre à Marrakech. L’objectif en est de permettre l’accès aux diverses disciplines et activités à caractère culturel et artistique au profit du grand public.
En créant cet institut multidisciplinaire, la fondation ambitionne de «créer un espace partagé d’inventivité artistique conforme à la liberté des artistes et des initiatives culturelles créatives». Une initiative qui intervient au moment où montent les inquiétudes et émergent des tentations de repli. «C’est au partage de l’interrogation et au courage de la création que la Fondation arts & cultures convient», précise la fondation. Elle met en avant tous ceux qui savent que l’essor des arts et des cultures est aujourd’hui la condition indispensable de la vitalité de notre société marocaine.
A cet effet, l’institut mettra, en détail, en place, dès ladite date, des «ateliers destinés à toutes les souches sociales ; de différents âges (enfants, jeunes et adultes), en plus d’un calendrier régulier d’activités culturelles et ateliers permanents en calligraphie arabe et hébreu, peinture, chorale, photographie, création digitale et théâtre pour enfants».
Aussi, l’institut propose «un agenda de master class, formations, expositions, et conférences».

Le public cible
Mieux encore, l’Institut arts & cultures pour le développement est «destiné à toute personne qui veut libérer une idée créative et la rendre réelle, utile ou naturellement artistique».
Ainsi, les artistes en herbe trouveront un espace où ils peuvent présenter leurs performances de chants, comédie, ou autres devant une vraie audience.
Pour la fondation, le développement des potentiels existants chez les enfants, chez les jeunes et peut-être des talents longtemps cachés chez les adultes, consiste à créer un véritable écosystème culturel béant à l’originalité.

A ce propos, la présidente de la Fondation Arts & Culture, Hafsa Benmchich, indique: « Le patrimoine marocain offre une réelle opportunité pour contribuer à la renaissance de notre richesse culturelle». Quant aux technologies et la disponibilité d’infrastructures à large bande, elles donnent, d’après elle, de nouvelles possibilités aux créateurs pour répandre leurs œuvres auprès d’un public plus large à un coût moins élevé, indépendamment des contraintes physiques et géographiques. «Offrant ainsi une pleine exploitation des nouvelles technologies par les fournisseurs de contenus culturels et une véritable révision des modes traditionnels de production et de distribution qui pourraient élargir le public et l’industrie culturelle marocaine», poursuit-elle.
Pour rappel, la Fondation arts & cultures a été fondée en 2014, dans le but de créer une nouvelle vision des arts et des cultures marocaines. Avec son nouvel institut, elle offrira visiblement une belle promotion de la culture marocaine au niveau national, voire international. Pourquoi pas ?!

C’est le titre de la boite

Missions et trois fondements vitaux de la fondation
Concrétisation  La Fondation arts & cultures repose sur 3 fondements vitaux. Il s’agit de souligner l’importance du secteur culturel et créatif pour la compétitivité artistique. Il est également question d’engager des échanges sur l’approche stratégique avec pour but des avoirs culturels forts et attractifs. Le 3ème fondement étant d’identifier les manques à gagner pour mettre les industries culturelles et créatives en valeur et ainsi stimuler le développement artistique. Et ce n’est pas tout ! La fondation a déjà une visibilité pour son avenir. «Une grande part de notre prospérité future dépendra de la façon dont nous utiliserons nos ressources, nos connaissances et notre talent créatif pour stimuler l’innovation. En s’appuyant sur notre culture riche et variée, nous avons la mission d’explorer de nouvelles façons de créer de la valeur ajoutée, mais aussi de vivre pleinement l’espace des arts et des cultures», avance-t-elle.

Articles similaires

Festival International du Patrimoine Musical Marocain

La Fondation du patrimoine musical marocain prépare actuellement la première édition du...

Khadija Assad, une étoile s’est éteinte

La star emblématique de la télévision et du cinéma marocain, Khadija Assad,...

Une fondation dédiée pour Casablanca et le Maroc

Une nouvelle fondation du patrimoine musical marocain voit le jour. Elle rassemble...

Préservation du patrimoine : De nouvelles perspectives pour l’Afrique

Sous la Présidence de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, un accord de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie