Une 2ème Coupe marocaine de Slam pour préparer celle africaine : Les présélections en ligne jusqu’au 30 mai à 22h

Une 2ème Coupe marocaine de Slam pour préparer celle africaine : Les présélections en ligne jusqu’au 30 mai à 22h

La phase de présélection en ligne pour la 2ème Coupe du Maroc de Slam-Poésie se poursuit jusqu’au 30 mai à 22h.

Cet événement soutenu par le Réseau de lecture au Maroc, l’organisme Let’s Get Psyched’Up et l’Ecole supérieure de psychologie, est le fruit de la collaboration entre l’ambassadrice de la Coupe d’Afrique de Slam-Poésie, Fatine Moubsit, et l’Association «Bén O Bin». «Le candidat qui aura le titre de «Représentant du Maroc à la 2ème édition de la Coupe d’Afrique de Slam-Poésie à Addis Abeba en Ethiopie» sera soigneusement sélectionné par des membres de jury professionnels dont le président de la Coupe d’Afrique de Slam-Poésie (CASP), Didier Lalaye, de grands poètes marocains et des professeurs de langues», précisent les initiateurs.

Pour participer à la Coupe nationale, qui soutient officiellement l’espace Parler Cancer affilié à l’organisme Let’s Get Psyched’Up, il faut être de nationalité marocaine et âgé de plus de 18 ans. Selon la même source, aucun thème n’est exigé puisque c’est le candidat qui choisit le sujet à développer. Par contre, les textes incitant à la violence, au racisme et à la discrimination ne sont pas autorisés. «Vous pouvez déclamer dans la langue que vous souhaitez», exaltent les organisateurs en précisant que les performances peuvent être dans toutes les langues parlées au Maroc, candidat de la Coupe d’Afrique de Slam-Poésie. «La prestation doit être en vidéo, ne dépassant pas 3 min à compter du début de la performance. Les prestations doivent être en a capella, aucun accompagnement musical n’est autorisé. Les critères pris en compte dans la sélection sont de 10 points pour la déclamation et 10 points pour le texte», détaillent les initiateurs.

Cela étant, la CASP est une volonté de panafricanistes d’œuvrer en synergie. Une volonté réelle et manifeste des fédérations et associations à travers le Slam en Afrique. Elle est aussi un métissage de talents artistiques qui participent à la réussite d’un tel événement, sur le plan continental voire planétaire. L’objectif étant d’amplifier la portée des différentes actions du Slam en Afrique, en s’appuyant sur les événements nationaux de Slam. Car une compétition est surtout une rencontre pour le partage de talents au niveau continental. C’est aussi l’élément culturel et fédérateur qui, comme l’expriment les organisateurs, unit tous les pays africains dans cette discipline qui célèbre les mots. «Le Slam est un art qui favorise le développement intellectuel et culturel par l’exploration et la discussion sur les problèmes sociétaux actuels», concluent les initiateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *