Accueil Culture Une exposition pour «Briser les règles»
Culture

Une exposition pour «Briser les règles»

Cette exposition est une exploration dans le passé de chaque artiste ayant brisé les règles pour présenter des œuvres inédites rimées et parsemées par une réalité transfigurée.

 

La galerie Living 4 Art abrite actuellement l’exposition «Briser les règles» avec la participation de plusieurs artistes. «Briser la règle n’est pas principalement un acte de rupture. C’est en revanche une démarche constructive fondamentale pour accéder à la libération d’esprit, d’idées, d’émotions et de normes», expliquent les organisateurs de cet évènement. A cet effet, un vernissage a eu lieu samedi 14 janvier 2023. Cette exposition est aussi une exploration dans le passé de chaque artiste ayant brisé les règles pour présenter des œuvres inédites rimées et parsemées par une réalité transfigurée. «Dès notre enfance, on nous apprend à suivre et à respecter aveuglément les règles et mécaniquement nous devrions tous subir de la même manière. Aujourd’hui, avec la montée de l’art contemporain, on nous enseigne des règles, on nous pousse à sortir des sentiers battus et à essayer de nouvelles choses, car on a bien compris qu’il était temps et nécessaire de briser les règles», indique la même source. Et de poursuivre : «Briser les règles pour rechercher l’originalité, briser les règles pour des contraintes de technique ou bien briser les règles pour l’évolution de la société…

Chacun a sa propre vision et façon de le faire, chacun s’autorise à briser les règles s’il croit en connaître les limites d’application et chacun sait aussi qu’il n’y a de liberté et de création qu’au-delà des règles». Dans ce sens, la création et l’art sont considérés comme «étant la négation absolue de toutes règles, toutefois la création artistique ne suppose pas une certaine connaissance de l’art, même si l’art commence là où la technique s’achève, nous devrions plutôt admettre que la création artistique cache la technique car cette dernière à un certain stade est bien maîtrisée, tellement bien qu’elle n’apparaît plus. Ainsi, d’une certaine manière, l’artiste devrait être un artisan tout d’abord», selon les initiateurs de ce projet.

Reportage photos et vidéo : CHAFIK ARICH

Articles similaires

Khadija Assad, une étoile s’est éteinte

La star emblématique de la télévision et du cinéma marocain, Khadija Assad,...

Une fondation dédiée pour Casablanca et le Maroc

Une nouvelle fondation du patrimoine musical marocain voit le jour. Elle rassemble...

Fatima Amahzoune publie un nouveau livre

« Moha Ou Hammou Zayani Amahzoune, la saga d’un grand guerrier (1857-1921)»...

«Le concept de Factory est différent d’une galerie classique»

L’artiste-peintre tangéroise Najoua El Hitmi parle de son nouvel espace/atelier factory qu’elle...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie