Une pièce de théâtre initiée par l’association Issil : «Kasma» en nouvelle tournée pour cibler les partis politiques

Une pièce de théâtre initiée par l’association Issil : «Kasma» en nouvelle tournée pour cibler les partis politiques

La pièce de théâtre «Kasma» (Le partage) est en nouvelle tournée du 21 au 27 octobre qui a, selon l’association Issil pour le théâtre et l’animation culturelle, initiatrice de cette pièce, la particularité de cibler notamment la classe politique.

Ainsi, les différentes escales dans les villes de Rabat, Mechra Bel Ksiri, Sidi Yahya, Sidi Kacem, Ksar El Kbir, Chefchaouen et Ouezzane, seront, selon l’association, marquées par l’organisation de «spectacles en faveur des huit principaux partis politiques au Maroc». Il s’agit du Rassemblement national des indépendants (RNI), Parti authenticité et modernité (PAM), Parti de l’Istiqlal (PI), Union socialiste des forces populaires (USFP), Mouvement populaire (MP), Parti du progrès et du socialisme (PPS), Union constitutionnelle (UC) et Parti de la justice et du développement (PJD). L’intrigue de cette oeuvre, soutenue par le Théâtre National Mohammed V et le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, se construit, selon la même structure, «autour de plusieurs histoires de différentes familles qui vivent des conflits et tensions liés au partage de l’héritage». «Dans toutes ces micro-histoires, les relations humaines se définissent à travers le statut social et familial de chaque membre.

  • KASMA-4
  • KASMA-3
  • KASMA-2

Le rapport et les droits sur le legs familial sous toutes ses formes déclenchent d’une manière transversale des tensions qui révèlent une certaine injustice», ajoute la même source. En proposant une réflexion artistique et sociale sur le thème du droit successoral au Maroc, «Issil» veut, à travers ce projet singulier, «alimenter le débat public sur ce sujet». Cela étant, le texte de cette pièce est écrit par le dramaturge et chercheur Issam El Yousfi. Il est interprété par une palette d’éminents acteurs et actrices, connus sur la scène et à la télévision marocaines. Ce sont ainsi Fadila Benmoussa, Wassila Sabhi, Benaissa El Jirari, Farid Regragui et Said Ait Bajja qui interviennent dans cette création. «En tant que troupe de théâtre qui fait également partie des composantes de la société civile marocaine, nous avons choisi de traiter ce sujet selon un angle artistique», indique ce groupe d’artistes qui estime que les planches constituent l’un des piliers de la communication pour consolider le plaidoyer et la sensibilisation à des sujets qui intéressent la société.

Pour rappel, un débat avec le public jalonne la présentation de cette pièce. Il est animé par un chercheur en religion et un militant en droit et politique. Avant cette tournée, l’association avait organisé d’autres shows pour la même pièce en 2017, 2018 et 2019 avant la cessation de l’organisation des manifestations publiques à cause de la pandémie de Covid-19.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *