Une production littéraire non-stop

Une production littéraire non-stop

Si certains secteurs liés à l’édition étaient à l’arrêt pendant le confinement, la production littéraire a, quant à elle, foisonné.

Après la reprise, plusieurs œuvres ont vu le jour dans différentes maisons d’édition. Entre autres, La Croisée des Chemins a publié en été 2020 le roman «Casablanca. Chicha. Esther, Colette et les autres» de son auteure Valérie Moralès-Attias. Les mêmes éditons ont également publié cette année la troisième édition de l’ouvrage «Abdelkrim Khattabi, Une épopée d’or et de sang» de Zakya Daoud, ainsi qu’un ouvrage collectif intitulé «Ce que nous vivons». Comme elle a réédité «Le dernier combat du captain Ni’Mat», un des romans les plus célèbres de feu Mohamed Leftah. De leur côté, les éditions Orion ont publié plusieurs œuvres d’écrivains marocains à l’instar des nouvelles intitulées «Amours» de Mouad Moutaoukil. La même maison d’édition a publié cette année les romans «Leila au pays des benzo» de Linda Chiouar», «La révolte des secrets» de Rachida Belkacem, «Une journée à la fois» de Najib Bensbia, «L’autre côté de soi» de Noureddine Bousfiha et «Ingratitude Ô travail» de Wiam El Khattabi entre autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *