Vente aux enchères à Tanger : 54 oe uvres passeront sous le marteau pour la bonne cause

Vente aux enchères à Tanger : 54 oe uvres passeront sous le marteau pour la bonne cause

Les fonds récoltés seront versés à l’Association «Sourdoués»

La maison de vente tangéroise Mazad & Art annonce l’organisation d’une nouvelle vente aux enchères solidaire dont l’intégralité des fonds récoltés sera versée à l’Association «Sourdoués» et ce dimanche 27 juin 2021 à l’hôtel Hilton à Tanger. Une vente caritative certes, mais riche et variée. Elle sera distinguée par la participation d’une sélection de grands peintres marocains, en l’occurrence Mahi Binebine, Bendahman, Benkirane Ali, Chater Noureddine, El Hitmi Najoua, Habbouli Bouchaib, Iqbi Abderrahim, Rmiki Amina, Sarroukh Abdenbi et autres. En tout, ce sont 54 œuvres qui passeront sous le marteau de Maître Choukri Bentaouit pour la bonne cause et pour concrétiser les objectifs de cette association. «Nous sommes très heureux d’accompagner cette association dans cette belle initiative.

Sourdoués : Un mot qui résume tout. Je voudrais tout d’abord remercier tous les artistes donateurs, ainsi que les mécènes pour leur soutien à cette vente aux enchères en faveur de cette association qui ne cesse d’œuvrer dans nos provinces du Nord à améliorer le quotidien de ces enfants défavorisés dans leur qualité d’apprentissage, de formation et d’éducation (plastique, culinaire, audiovisuel…)», indique à ce sujet Maître Bentaouit. Et d’ajouter : «Je suis personnellement très heureux d’y participer et heureux de pouvoir prendre part à cette action afin de rajouter une chance supplémentaire à tous ces jeunes (parfois des enfants) sourds et malentendants dans la région de Tanger, pour qu’ils puissent accéder dans tous les sens du terme à une association bénévole qui peut leur offrir de nouvelles prestations d’apprentissage et de vie».

Pour rappel, l’Association «Sourdoués» est une maison communautaire où se retrouvent des enfants, à partir de 10 ans, sourds et malentendants, démunis, déscolarisés et des jeunes de 18 à 25 ans, sans formation et au chômage pour la plupart. Elle a pour objectif la scolarisation des enfants après appareillage en implant cochléaire ou prothèses auditives et, la réhabilitation de leurs cordes vocales après des séances orthophoniques. Elle offre en effet la formation et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, grâce à l’apprentissage de la langue des signes encadrées par des professionnels.

A cet effet, l’Association sollicite des entreprises, institutions ou fondations locales qui pourraient l’aider pour son fonctionnement. «En vue de réaliser les missions escomptées, nous cherchons des dons soit sous forme de dons en matériels, soit sous forme d’aide foncière», souligne à ce sujet Nadia El Alami, présidente de l’Association.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *