Villa Harris renaît de ses cendres

Villa Harris renaît de ses cendres

Ce projet vient enrichir la palette muséale de la ville

Après d’importants travaux de restauration, le musée de Villa Harris à Tanger a ouvert officiellement, mardi 16 mars, ses portes au public. Présidé par Othman El Ferdaous, ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, cet événement a été très attendu des Tangérois et des visiteurs de la ville leur permettant de faire découvrir ce bijou architectural avec son nouveau aspect de haut lieu d’exposition des œuvres d’art des célèbres artistes-peintres marocains et étrangers. Témoin d’un passé prospère de Tanger, «la Villa Harris est un lieu d’histoire et de mémoire pour les Tangérois et les Marocains en général», a affirmé M. El Ferdaous.


Situé au cœur de la zone côtière et touristique de Malabata et en face au nouveau grand palais des arts et de la culture, dont l’inauguration n’est pas encore fixée, ce projet, qui est, selon l’intervenant, le fruit d’un travail exceptionnel mené par la Fondation nationale des musées (FNM), est ouvert sur la ville. Il vise de créer «la rencontre entre une collection et un lieu du patrimoine et de la mémoire de Tanger», a dit M. El Ferdaous, faisant remarquer que ce projet a permis à la Villa Harris de sortir de l’abandon et de «mettre en avant la forte composante de démocratisation de la culture qui caractérise ce lieu».

Par ailleurs, la rénovation de la mythique Villa Harris et sa transformation en un musée font partie des 24 grands projets touristiques et culturels, qui sont programmés pour la période 2020-2024 et visant dans leur ensemble à rendre à Tanger son rayonnement culturel d’antan et renforcer son attractivité parmi les destinations les plus prisées des visiteurs. «L’ouverture de la Villa Harris vient d’enrichir la palette muséale de Tanger», selon les initiateurs de ce projet.
L’exposition inaugurale de la mythique Villa Harris par une collection de 100 œuvres d’art, retraçant l’histoire de l’art au Maroc et signée par plusieurs artistes-peintres de renom, dont Jacques Majorelle, Delacroix Edy-Legrand, Claudio Bravo et Jacques Veyrassat, Mohamed Hamri, Mohammed Ben Ali R’bati, Mohamed Ben Allal et Ahmed Yacoubi. Selon Mehdi Qotbi, président de la FNM, cette collection est un don du mécène El Khalil Belguench, qui a voulu l’offrir à la ville et partager ainsi son amour pour l’art avec les Marocains en général et les Tangérois en particulier. «Ce genre de projet est rendu possible grâce à la politique de SM le Roi Mohammed VI et à l’importance qu’accorde le Souverain à la culture», a-t-il souligné.


Rappelons que cette mythique Villa fut construite vers la fin du XIXème par l’ancien correspondant du journal «The Times», Walter Burton Harris, qui a réussi à en faire une résidence de rêve grâce à son style hispano-mauresque et son jardin avec ses rares plantes et ses arbres de différentes espèces. Après le décès de son ancien propriétaire, cette propriété a été transformée en Casino-Parc et puis revendue au début des années 70. Elle a été fermée en 1992 à toute activité et abandonnée à son triste sort. Ce projet a permis à ce site aux valeurs historique, architecturale et écologique de renaître de ses cendres et de mettre fin aux actes de vandalisme et de dépouillement, dont il a été victime pendant longtemps.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *