«Villes apprenantes» : Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen intègrent le Réseau de l’Unesco

«Villes apprenantes» : Laâyoune, Benguerir  et Chefchaouen intègrent le Réseau de l’Unesco

Elles partageront notamment leurs expériences en matière d’éducation, de formation et de recherche

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a annoncé l’admission des villes de Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen dans son Réseau mondial des «villes apprenantes». «Suite à l’appel à candidature lancé par l’Unesco à travers son l’Institut de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie – UIL), relatif à l’adhésion au Réseau mondial Unesco des villes apprenantes (GNLC), la Commission nationale marocaine pour l’éducation, les sciences et la culture a accompagné ces trois villes marocaines durant la phase de préparation de leurs dossiers de candidature, et les a incitées à veiller scrupuleusement au respect des exigences arrêtées par l’Unesco pour la sélection des futurs candidats audit réseau», peut-on lire dans un communiqué conjoint établi par l’Unesco et ladite Commission.


Notons que ce Réseau a été créé conformément à la «déclaration de Pékin sur les villes apprenantes», adoptée par la Conférence mondiale sur les villes apprenantes, tenue à Pékin en Chine du 21 au 23 octobre 2013. Ainsi jusqu’en 2019, ledit Réseau comportait 174 villes issues de 55 pays et le Maroc ne l’a intégré qu’en 2020 suite à la sélection récente des trois villes (Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen). Par ailleurs, il est à noter que l’intégration de ce Réseau permettra à ces villes marocaines de partager avec les autres villes leurs expériences en matière d’éducation, de formation et de recherche, mais également de bénéficier des meilleures pratiques et expériences réussies dans les domaines de la formation tout au long de la vie.


Pour rappel, le Réseau mondial Unesco des villes apprenantes est un réseau d’envergure internationale axé sur les politiques et qui fournit inspiration, savoir-faire et bonnes pratiques. Ce réseau valorise et développe la pratique de l’apprentissage tout au long de la vie dans les villes de la planète.

Il permet, notamment, de stimuler le dialogue sur les politiques et l’apprentissage mutuel entre les villes membres, forger les liens et partenariats entre les villes membres, perfectionner les capacités des villes du réseau et concevoir les instruments qui encouragent et reconnaissent les progrès accomplis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *