CultureUne

Voici le diagnostic des monuments historiques à Taroudant et Ouarzazate

Le patrimoine est aussi secoué par le séisme

Patrimoine

Non seulement les monuments de la ville de Marrakech ont subi des dégâts suite au séisme d’Al Haouz et régions, mais aussi ceux d’autres provinces. Il s’agit notamment de Taroudant et Ouarzazate entre autres. Des responsables sur place en donnent des évaluations.

Dans l’attente d’interventions urgentes pour «sauver» les monuments endommagés par le séisme à Al Haouz et régions, des diagnostics sont établis notamment dans les monuments des deux provinces et leurs environs. Voici ce qui en ressort.

Déjà une étude avant le séisme
D’après Chafik Bourqia, directeur régional de la culture à Taroudant, «la muraille de Taroudant était déjà détériorée». «Elle avait besoin de restauration. Depuis des mois, le conseil communal préparait une étude pour rendre à la ville son lustre d’antan», détaille notre interlocuteur. Par la même occasion, le responsable ne manque pas de rappeler la réalisation d’une topographie des monuments sur place directement après le fait tragique, soit le lendemain samedi, ainsi que la visite d’une commission régionale à la muraille. «Nous avons soumis des rapports préliminaires au ministre de la culture et au conseil communal de Taroudant pour entreprendre des interventions urgentes afin de protéger la muraille et la population», ajoute M. Bourqia. Entre-temps, des «zones de protection» sont, d’après lui, établies «en attendant une étude technique des différentes murailles de la ville». De plus, il n’hésite pas à évoquer les instructions données par le ministre aux directeurs régionaux et aux conservateurs régionaux dans la province. Et ce n’est pas tout ! Notre orateur, qui tient à l’étude technique pour déterminer la gravité des dégâts et les mesures urgentes à entreprendre à l’égard d’autres monuments, notamment les portes principales de la ville comme Bab Lekhmis, souhaite davantage de coordination avec les autorités tout en mettant en avant «la difficulté d’accès à des zones montagnardes pour s’arrêter sur les dégâts ayant touché les monuments relevant de la commune de cette province».

70 à 80% des monuments diagnostiqués
Dans la région de Darâa-Tafilalet, c’est, d’après la conservatrice du patrimoine à Errachidia, Asmae Amezian, «la province d’Ouarzazate qui a été la plus touchée». Quant au diagnostic des monuments touchés dans la région, notre interlocutrice, qui cite également Tinghir, Midelt, Errachidia et Zagora, l’établit entre « 70 et 80%». «Cependant, il n’existe pas encore de données fixes», tient-elle à préciser.

La responsable ne manque pas à son tour d’évoquer les instructions données par le département de la culture à l’adresse des monuments historiques. Et ce n’est pas tout ! «Certains monuments ont été touchés à Tinghir aussi», avance-t-elle. A propos des dégâts qui ont touché ces sites, elle met en avant « l’élaboration en cours d’un rapport précis».
Concernant les démarches urgentes, Mme Ameziane, qui rappelle le concours des autorités locales, s’exprime sur «un diagnostic» général à destination du ministère afin de «déterminer» ces mesures. «Nous sommes aussi en train de déterminer le procédé de ces interventions.

Pour l’heure, nous avons diagnostiqué un grand nombre de monuments», révèle-t-elle en rappelant l’ampleur du désastre. Dans ce sens, elle énumère aussi des ksours, kasbahs et des bâtiments particuliers. En tout, ces sites, quelle que soit leur nature, méritent, tout comme les humains, un intérêt particulier qui leur sera sûrement procuré après ce sinistre.

Articles similaires

ActualitéUne

Séisme d’Al Haouz: Sadiki évalue sur le terrain l’impact sur le secteur agricole

Le gouvernement au chevet des agriculteurs des régions sinistrées. En effet, le...

ActualitéPolitiqueUne

Rentrée parlementaire : Le RNI annonce la couleur

Une réunion du Bureau politique condamne les voix «extérieures» qui ont tenté...

ActualitéUne

Le Cnesten désigné centre international basé sur les réacteurs de recherche de l’AIEA

Le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN)...

ActualitéUne

Bank Al-Maghrib maintient inchangé son taux directeur à 3%

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM), réuni mardi à Rabat, a décidé...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux