«Welcome Home vol. II» au MACCAL : Regard sur la création contemporaine du continent africain

«Welcome Home vol. II» au MACCAL : Regard sur la création contemporaine du continent africain

Elle présente les œuvres de Chaibia Talal, Leila Alaoui ou Ayana V. Jackson

Le Musée d’art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) situé dans la ville ocre a rouvert ses portes au public avec «Welcome Home vol. II». Il s’agit d’une exposition dédiée à la collection du Musée qui se tiendra jusqu’au 10 janvier 2021. Selon les initiateurs, «cet évènement s’inscrit dans la continuité de l’exposition Welcome Home qui s’était tenue au MACAAL du 12 septembre 2019 au 5 janvier 2020.

Ce second volet réunit une partie des œuvres emblématiques de sa collection ayant participé au succès de ses précédentes expositions, auxquelles vient s’ajouter une sélection des dernières acquisitions du Musée, réalisées en 2020 en soutien aux artistes, galeries et institutions nationales et internationales». Ainsi les amateurs de l’art découvrent les portraits photographiques de Leila Alaoui ou les œuvres de l’Américain Ayana V. Jackson (USA). Ceux-ci côtoient ainsi les sculptures épineuses de John Goba auxquelles répondent les toiles chaleureuses de Chaïbia Talal surplombées par une tenture monumentale d’Emo de Medeiros. De plus, le public aura l’occasion de distinguer une sélection d’œuvres d’artistes émergents déployés par la Fondation Alliances. «Ce nouvel accrochage compte également une salle spécifiquement dédiée aux photographies des lauréats et mentions spéciales du Lcc Program», indique-t-on.

Ainsi pour accompagner cette exposition, les organisateurs ont concocté un vaste programme éducatif et culturel comprenant des visites scolaires et des visites guidées, des conférences, des rencontres et des projections. Ceci sera complété par une programmation digitale (MACAAL Webinaires & MACAAL Takeovers). Pour noter, le MACAAL est riche d’une collection de plus de 2.000 œuvres, représentative de toutes les expressions artistiques contemporaines du continent et de sa diaspora, avec un intérêt particulier pour les nouveaux médiums.

Faisant dialoguer différentes traditions et perspectives, l’exposition illustre la volonté du MACAAL de proposer à ses publics un nouveau regard sur la création contemporaine du continent africain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *