Accueil Culture Youssef Belmahdi, un artiste-peintre à la palette fondante dans les noms divins
Culture

Youssef Belmahdi, un artiste-peintre à la palette fondante dans les noms divins

Il exposera du 3 au 17 décembre à Casablanca

Il peint les noms de Dieu et son prophète sur ses toiles. Cependant ils sont difficilement perceptibles sur ses œuvres meublées de différentes formes et couleurs. Il faut vraiment que ce soit leur concepteur qui le précise pour que le passionné d’art se rende compte de la teneur de ses créations. L’artiste-peintre marocain Youssef Belmahdi en donnera davantage à voir le temps d’une exposition prévue du 3 au 17 décembre, aux côtés d’autres dans le cadre de la collection collective Orion dans la galerie Art’s world à Casablanca.


Au-delà de cet événement, le plasticien, d’origine meknassie, qui s’inspire également de versets coraniques se rapportant à l’existence, fait, d’après lui, dans le style «abstrait basé sur une ligne ondulée vivante et dynamique».
Quant à sa palette, elle est assez colorée avec de «multiples résonances stylistiques et thématiques». Et ce n’est pas tout ! Il inclut «des motifs patrimoniaux à l’instar de la calligraphie». Mieux encore, ses techniques sont variées. Il a ainsi recours à l’huile sur toile dans ses œuvres appelées «Souffles», «Cohérence» et «Fiesta» entre autres. De plus, ses formes géométriques peuvent être rondes sur ses toiles également meublées de couleurs avec des espaces à l’intérieur. Une démarche artistique qu’il entreprend dans ses créations intitulées «Ya Rab» (Oh mon Dieu) et «Alhamdoulillah» (Dieu merci). En outre, il a recours à l’huile au couteau sur toile dans ses œuvres «Titubation» et «Murmure d’amour».
Outre sa prochaine exposition, il en organise d’autres individuelles et collectives. Dans ce sens, il rappelle sa participation, en présence de SAR la Princesse Lalla Meryem, à l’événement «L’art pictural à ciel ouvert» à Marrakech en 2013. Il prend également part à la commémoration du 50ème anniversaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans la même année que cet artiste marque en outre par la participation au salon national d’art contemporain à Casablanca. Aussi, il a l’occasion de se produire, en 2014, au symposium international de peinture, Patras art fair, en Grèce. A Rabat, il présente ses œuvres aux côtés d’artistes solidaires contre l’abandon scolaire. En 2015, il décroche le titre de chevalier académicien par Mondial Art Academia. En 2021, il partage ses œuvres lors de l’exposition collective «Moons picking» organisée par le syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels au profit de l’agence Bayt Mal Al Qods. De surcroît, son parcours est jalonné d’une belle expérience avec une marque automobile de renom pour l’habillage d’un véhicule à partir de ses peintures. De quoi en faire une belle œuvre aussi.

Articles similaires

Le Festival Mawazine-Rythmes du Monde annonce son come-back en 2024

Après trois années d’interruption dues à la pandémie du Covid 19, le...

Quatre romans et un recueil de nouvelles pour ce début 2023

Ce début d’année s’annonce chaud chez les éditions marocaines La Croisée des...

Le Maroc et la Chine renforcent leur partenariat

A l’occasion du Nouvel an chinois, un accord de partenariat est récemment...

Une chorale interprète notre patrimoine en airs occidentaux

C’est visiblement une première. Une chorale marocaine interprète une musique de notre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux