«Zanka Contact» : Une histoire d’amour où se mêlent arts et espoir

«Zanka Contact» : Une histoire d’amour où se mêlent arts et espoir

Il fera sa sortie au Maroc à partir du 1er décembre 2021

Après sa sortie en France, «Zanka Contact», le nouveau film marocain du réalisateur franco-marocain Ismaël El Iraki, fera sa sortie au Maroc à partir du 1er décembre 2021. Véritable film de genre, «Zanka Contact» est une histoire d’amour où se mêlent arts et espoir. Selon son réalisateur, ce roadmovie est «une espèce de déclaration d’amour au rock’n roll, au style western, aux serpents, aux motos, …tout ce que j’aime. Ça se passe dans un Maroc underground un peu tragi-comique, avec des personnages hauts en couleur, un mec mélomane, un tortionnaire un peu déjanté, une ex-prostituée qui élève des pitbulls dans le sud du Maroc, avec sa carabine, … C’est une histoire de libération pour deux personnages qui portent en eux un trauma très lourd. Un chemin de libération qu’ils vont vivre ensemble».

Pour ce jeune réalisateur marocain, l’idée de ce film est venue d’un propre stress post-traumatique en tant que survivant à l’attentat du Bataclan. «J’ai découvert qu’une espèce de maladie infectieuse nous a été collée par la violence,… on a partagé beaucoup de choses avec la victime de viol, de harcèlement et d’abus divers, … Si dans «Zanka Contact», il y a mon amour du cinéma, avec mes disques préférés, ma bague de tête de mort qui ne me quitte jamais, il y a aussi malheureusement mes hallucinations, mes cauchemars de cette période-là, … Avant toute chose, c’est un film Rock!», explique-t-il. Ce film raconte l’histoire de «Larsen», un rocker dépassé et qui a perdu sa voix. «Il revient à sa Casablanca natale où il fait la rencontre explosive de Rajae, une amazone de la rue à la voix d’or. Ils écument les nuits de la ville et tombent éperdument amoureux. Mais leur passion est vite rattrapée par leur passé, et le couple sauvage prend la route du désert pour échapper à ses démons», lit-on dans le synopsis du film. Rappelons que ce long-métrage de 120 minutes a été tourné en 2019 dans la ville de Casablanca et les environs. Il a bénéficié d’une subvention de 4 millions et 200 mille dirhams auprès du Centre cinématographique marocain.

Quant au casting, il réunit de grandes figures du cinéma marocain connues et reconnues à l’instar de Khansa Batma (ayant remporté le prix de la meilleure actrice dans la catégorie (Horizons), pour le rôle de Rajae à l’occasion de la 77ème édition du Festival international du film de Venise), Said Bay, Fatima Atef, Abdel Rahman Mbiha, Mourad Zaoui et Ahmed Hammoud. Ce dernier joue le rôle principal de «Larsen», une rock star toxicomane marocaine qui a fait carrière en Angleterre…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *