10 millions DH pour réhabiliter la zone industrielle Moghogha à Tanger

10 millions DH pour réhabiliter la zone industrielle Moghogha à Tanger

Dédiée à plusieurs activités, dont l’agroalimentaire, le textile et le cuir et le bâtiment, la zone industrielle Moghogha à Tanger poursuit la rénovation et le développement de ses infrastructures à la hauteur des attentes de ses opérateurs basés sur l’ensemble de son périmètre.

C’est dans ce contexte qu’elle sera dotée d’un nouveau projet visant l’achèvement de la réhabilitation et d’équipement de ses espaces, dont la gestion et l’entretien sont assurés, depuis 1990, par l’Association de la zone industrielle de Tanger (AZIT). D’une enveloppe budgétaire globale de 10 millions de dirhams, ce projet est le fruit d’une convention, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors de la session ordinaire du conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA) au titre du mois de mars. Cette convention liant l’AZIT au CR-TTA, à la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, à l’Agence de promotion et de développement des préfectures et des provinces du Nord (APDN), au ministère de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, au ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, intervient dans le cadre du plan d’accélération industrielle et en complément des travaux de réhabilitation de ce site industriel (en vertu d’une précédente convention multipartite), dont l’état d’avancement a atteint 95%. Ce projet fait partie plus précisément d’un ambitieux programme du renforcement des équipements et l’amélioration de l’offre de cette zone, créée en 1975 et considérée parmi lune des plus anciennes au Maroc. Il s’agit, entre autres, du grand projet de mise en état et protection de cette plate-forme industrielle contre les intempéries (mis en place à la suite des inondations de 2008).

D’un coût total de 10 millions de dirhams, le département de l’industrie s’engage de contribuer financièrement avec 4,5 millions de dirhams pour la réalisation de ce projet. Le CR-TTA se charge d’y allouer quelque 5 millions de dirhams. L’AZIT s’engage, quant à elle, de participer au financement des travaux avec 500 milles dirhams.

Selon les dispositions de cette convention, ce projet prévoit l’achèvement des travaux de réhabilitation de la zone industrielle à travers le renforcement de la voirie à l’intérieur de son périmètre. Il s’agit de l’aménagement paysager de cette zone (3,5 millions de dirhams) ainsi que la signalisation horizontale et verticale et l’installation de l’éclairage public sur les voiries de l’ensemble du site (6,5 millions de dirhams).
En tant que maître d’ouvrage, l’APDN a, entre autres, pour mission le lancement des appels d’offre et la passation des marchés de travaux ainsi que la réalisation de toutes les phases de ces travaux, et ce dans le cadre d’un comité de suivi mis en place conformément aux dispositions de ce nouveau partenariat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *