970x250

2022 et au-delà : Ces technologies qui vont réinventer notre avenir numérique

2022 et au-delà : Ces technologies qui vont  réinventer notre avenir numérique

Au Maroc comme ailleurs, 2021 a été non seulement l’année de la reprise et de la résilience par excellence, mais elle fut également une année durant laquelle des changements extraordinaires ont été opérés aussi bien dans notre manière de vivre que de travailler.

Par Mohammed Amin (*)

La technologie a été le pilier le plus important qui a permis de soutenir tous ces changements, puisque c’est grâce à elle que le monde a pu rester connecté. Elle a également contribué à transformer l’ensemble des fondamentaux liés à la santé, au commerce, à l’éducation et aux services financiers au Maroc, mais aussi partout dans le monde.
À l’aube de l’année 2021, nous avions prédit chez Dell que certaines technologies clés allaient s’imposer davantage ; parmi ces technologies, on retrouvait notamment celle du cloud hybride, mais aussi celle de la périphérie, de la 5G, des solutions de travail intelligent et de l’IA/automatisation. Toutes ces technologies ont considérablement contribué à accélérer le rythme de la transformation numérique et à apporter des opportunités et des changements majeurs dans la manière avec laquelle les entreprises collaborent et travaillent aujourd’hui.
Aujourd’hui nous sommes en 2022 et nous sommes déjà entrés dans une économie de type «do-anything-from-anywhere»: une telle économie a été rendue possible grâce à l’existence d’un écosystème de données qui est actuellement en pleine expansion.
On estime que 65% du PIB mondial deviendra numérique à partir de cette année. Pour un pays comme le Maroc, un tel afflux de données présente à la fois de multiples opportunités, mais également de nombreux défis.
Et si l’on examinait un peu les changements technologiques qui ne manqueront pas de transformer les entreprises au Maroc?

La périphérie deviendra la nouvelle frontière

L’informatique de périphérie s’est accélérée avec l’augmentation des appareils IoT et la prolifération des données. En fait, les cas d’utilisation de l’IoT au Maroc commencent à se multiplier avec le développement de mégaprojets tels que les villes intelligentes, les transports, l’énergie, la sécurité, etc. Avec l’accélération de la transformation numérique, Gartner prévoit qu’environ 75% des données générées par les entreprises de la région MERAT (dont le Maroc fait partie) seront créées et traitées en dehors d’un centre de données centralisé traditionnel à l’horizon 2025. Ce changement est le fruit de l’immense explosion des données qui a été générée par les machines et par les personnes. A l’heure où le monde devient plus mobile et que l’IoT commence à jouer un rôle de plus en plus critique, l’Edge est en train de devenir l’endroit où les entreprises trouveront l’opportunité de pouvoir créer de nouvelles valeurs.

Les données sont le carburant de l’économie numérique

Au sein de la nouvelle ère des données actuelle, le simple fait d’être numérique n’est désormais plus un facteur de différenciation. Alimentées par la croissance exponentielle des données, les technologies émergentes ouvrent de nouvelles opportunités d’innovation au sein desquelles l’avantage concurrentiel d’une entreprise devient directement déterminé par la rapidité avec laquelle les données sont converties en informations significatives. Aujourd’hui, la trajectoire d’une entreprise repose sur sa capacité à extraire, stocker et gérer les données de manière efficace. De plus, comme le volume, la variété et la vitesse des données ne cessent de croître, nous verrons de plus en plus d’entreprises au Maroc commencer à adopter une culture des données. Déjà aujourd’hui de nombreuses entreprises marocaines sont en train de repenser en profondeur leurs stratégies en matière de gestion des données.

Le secteur de la sécurité s’oriente vers l’automatisation

Les entreprises marocaines sont de plus en plus confrontées à des cybermenaces ayant un impact direct sur leurs revenus et sur leurs services. L’étude Dell Technologies GDPI 2021 a révélé qu’à l’échelle mondiale, 82% des entreprises craignent que leurs mesures actuelles de protection des données soient insuffisantes pour relever tous les défis futurs, tandis que 74% d’entre elles déclarent être davantage exposées aux pertes de données dues aux cybermenaces. Par conséquent, le secteur de la sécurité aide les entreprises à moderniser et à automatiser leurs stratégies de récupération et de continuité des activités, en pivotant de la détection automatisée vers la prévention et la réponse, mais aussi en mettant l’accent sur l’application de l’IA et de l’apprentissage automatique.
Au-delà de 2022, l’informatique quantique, la mobilité automobile et les jumeaux numériques gagneront du terrain et figureront parmi les principales technologies qui définiront l’orientation du secteur.
1. L’informatique quantique – Nous nous attendons à ce que l’informatique hybride commence à occuper le devant de la scène et à offrir un meilleur accès à la simulation quantique.
2. L’avenir de la mobilité – L’industrie automobile subira des transformations tous azimuts: elle deviendra un secteur qui sera davantage axé sur les données allant du divertissement à la sécurité, en passant par le Car-as-a-Service et la livraison automatisée. L’écosystème automobile va rapidement évoluer pour passer d’un écosystème mécanique à une industrie de données et de calcul. Il poursuivra son évolution vers la transformation numérique et opérera une interaction profonde avec les écosystèmes informatiques.
3. Jumeaux numériques – En termes simples, il s’agit d’une représentation virtuelle d’un actif physique, qui deviendra l’un des principaux moteurs de la transformation numérique 3.0. Cette technologie utilise des données du monde réel pour créer des simulations capables de prédire les performances d’un produit ou d’un processus. Ce type d’analyse de données est en passe de transformer l’avenir des entreprises. Le marché des jumeaux numériques devrait connaître une croissance rapide au cours des prochaines années: il était évalué à 3,1 milliards de dollars en 2020, mais il devrait atteindre 48,2 milliards de dollars d’ici 2026.
Ces perspectives à court et à long termes sont bien évidemment fondées sur les progrès que nous réalisons dès aujourd’hui. Etant un optimiste invétéré, je prédis un monde où les humains et la technologie collaboreront ensemble afin d’être en mesure d’obtenir des résultats probants à une vitesse sans précédent. A ce titre, l’année 2022 sera très certainement une année charnière pour l’avenir numérique.

(*) SVP – Moyen-Orient, Russie, Afrique et Turquie (MERAT), Dell Technologies

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.