212Founders à la rescousse des porteurs de projets : Comment financer sa startup IT ?

212Founders à la rescousse  des porteurs de projets : Comment financer sa startup IT ?

Trouver des fonds pour financer son idée de startup est souvent la phase la plus ardue pour tout jeune entrepreneur.

Par définition, les startups sont dépendantes de ressources financières pour garder leur rythme de croissance et le pérenniser. Leurs besoins varient en fonction du stade de maturité et du type de projet. 212Founders, appuyé par CDG Invest, la branche investissement du Groupe CDG, a récemment établi un «Playbook» qui permet de guider les jeunes dans leurs différentes démarches pour développer leur business dans le domaine des IT. Cela va de la définition du marché, en passant par le choix du business model jusqu’au financement du projet. Il s’agit au total de 20 bonnes pratiques à suivre. Elles apportent les réponses aux interrogations qu’un jeune peut se poser aux différentes phases d’évolution de son entreprise. Zoom sur le financement.

Types de financement : Ce qu’il faut savoir
Plusieurs offres se présentent aux jeunes startuppers pour financer leur projet. D’abord, il existe le financement propre. Certains fondateurs mobilisent leur patrimoine personnel et leur épargne privée pour démarrer leur activité. Il y a aussi ce qu’on appelle «Love Money» qui désigne les fonds que certains entrepreneurs arrivent à emprunter auprès de leur famille, amis, proches ou à travers des campagnes de financement participatif «crowdfunding» plus larges pour financer le démarrage de leur startup. On parle aussi d’un autre type de financement qui est le recours aux subventions et aux prêts d’honneur. Ainsi, certaines structures ou acteurs comme la Caisse centrale de garantie (CCG) au Maroc proposent des solutions de financement de pré-amorçage telles que les subventions ou les prêts d’honneur (sans garantie) avec la possibilité d’un différé de remboursement. Par ailleurs, le financement privé de business angels peut aussi être une solution convenable. Il s’agit d’un investissement de personnes physiques désireuses de s’impliquer à un stade précoce de la startup avec à la fois un apport financier en échange d’une prise de participation mais également un soutien et une expertise pour le développement de la startup. Il y a également le financement «Capital risque ou Venture Capital». En effet, les fonds de Venture Capital financent aussi les startups contre une prise de participation au capital de ces dernières. Dans ce cas de figure, les acteurs disposent de plus de fonds que les Business Angels et ont une influence plus grande sur la stratégie et les décisions clés de la startup. Enfin, le recours aux prêts bancaires. «Ce type de financement reste peu adapté pour les startups car considérées comme risquées par les organismes bancaires avec peu de garanties», expliquent les experts de 212Founders.

Recevoir son financement et gérer sa trésorerie : Les astuces pour réussir !
Une startup est très rarement rentable dès le départ. Par conséquent, il faut bien gérer sa trésorerie pour faire grandir son business IT. Pour y parvenir, il est indispensable par exemple de créer un plan de trésorerie prévisionnel et définir le process de mise à jour simple. Le premier consiste à établir un plan de trésorerie (avec les encaissements, les décaissements, le solde du mois et le solde cumulé) et ajouter les hypothèses d’encaissement (factures clients, subventions, crédits d’impôts, autres financements). 212Founders recommande de partir des prévisions de ventes réelles pour bien ajuster le nombre de clients nouveaux par mois et leur valeur moyenne. Sans oublier de veiller à prévoir un délai moyen réaliste de paiement des factures. Les experts préconisent aussi d’ajouter les hypothèses de décaissement : salaires et charges afférentes, coût de production ou de distribution des biens vendus, loyer, abonnements, frais marketing, prestataires, assurances, ou encore impôts. Pour ce qui est des salaires, ils représentent une part importante des dépenses. Par conséquent, il est recommandé d’anticiper chaque changement (recrutement, départ), de l’intégrer et d’en mesurer les implications (les départs occasionnent des coûts).

Startups financées

212Founders est un programme d’accompagnement et de financement des startups. Son dispositif permet le financement d’entrepreneurs avec des montants pouvant aller jusqu’à 3 millions DH dans la phase d’incubation (Seed) et 10 millions DH dans la phase d’accélération (Série A). C’est également un univers de mentors, d’experts et de corporates pour favoriser le développement des startups au Maroc et à l’international. Dans le cadre de la première promotion d’incubation, CDG Invest a financé 7 startups en Seed. Parmi ces projets on compte : Cathedis (solution de logistique 100% digitalisée prenant en compte les besoins des e-commerçants et des e-acheteurs), Uberguest (spécialisée dans les revenus des sites internet des hôtels), Hsabati (outil de gestion en ligne et de création de site de e-commerce), Invyad (qui met au jour un ensemble de solutions connectées pour gérer et développer les activités commerciales), Pretorium (une plateforme collaborative de gestion des opérations de transport routier de marchandises pensée et conçue pour les industriels, distributeurs et logisticiens opérant dans les marché émergents).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *