35 millions DH pour le projet d’éco-quartier de Marchan à Tanger

35 millions DH pour le projet d’éco-quartier de Marchan à Tanger

S’inspirant des expériences réussies des villes les plus éco-responsables à travers le monde

 

Tanger veut se lancer dans de nouveaux projets d’aménagement urbain à haute performance environnementale. A cet effet, elle bénéficiera d’un projet pilote d’aménagement d’éco-quartier de Marchan, s’inspirant ainsi des expériences réussies des villes modernes et les plus éco-responsables à travers le monde. D’une enveloppe budgétaire de quelque 35 millions de dirhams, ce projet est le fruit d’une convention-cadre liant le ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville à la wilaya, la société Al Omrane et l’Agence urbaine de Tanger ainsi que le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA) et celui de la commune de Tanger. Selon ce partenariat, dont les dispositions avaient été approuvées lors de la dernière session ordinaire du CR-TTA (au titre du mois de juillet), le futur éco-quartier de Marchan- qui sera réalisé dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de l’urbanisme durable- permet de renforcer les différentes mesures visant d’anticiper et de s’adapter aux effets des changements climatiques.

Une trentaine de chantiers prévue

Porté par la société Al Omrane, ce projet prévoit la réalisation d’une trentaine de chantiers en rapport avec les objectifs principaux des villes modernes et éco-responsables. Dans ce sens, il permettra de contribuer au développement économique local en respect de l’environnement. Il aidera à favoriser la numérisation et la mise en place des programmes d’éducation et de sensibilisation sur l’éco-citoyenneté. Il sera à l’origine de la réalisation de nouvelles routes ou la réhabilitation et l’élargissement d’autres déjà existantes. Il prévoit l’amélioration de la qualité de logements et la mise en place des infrastructures publiques ou l’aménagement et l’embellissement des espaces verts et des places publiques. Il s’agit également d’assurer la préservation des ressources naturelles et des économies d’énergie au sein du future quartier durable.

  • 1 Quartier Mershaan
  • 2 Quartier Mershaan

Autres projets environnementaux

En plus de l’éco-quartier Marchan, la préfecture de Tanger-Asilah bénéficiera d’autres projets environnementaux grâce à des conventions liant plusieurs départements institutionnels, de la wilaya et des conseils élus. Parmi les plus importants d’entre eux, figure celui de la réutilisation des eaux usées traitées pour l’arrosage des espaces verts de la ville du détroit. D’un coût global de 124 millions de dirhams, ce projet cible les principaux espaces verts non desservis, dans le cadre de la convention de 2016 conclue avec Amendis, à partir des eaux usées traitées issues plus précisément de la station d’épuration de Boukhalef.

Tanger connaîtra la réalisation d’une opération de végétalisation de l’ancienne décharge publique de Mghogha. D’une enveloppe budgétaire globale de 21 millions de dirhams, ce projet vise à préserver l’environnement à travers la création d’un espace vert et un cadre de vie adéquat aux populations, tout en contribuant au renforcement de l’attractivité de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *