87 millions DH pour une nouvelle zone d’activités économiques à Larache

87 millions DH pour une nouvelle zone  d’activités économiques à Larache

Fruit d’une convention entre plusieurs partenaires institutionnels et conseils élus

Larache sera dotée d’une nouvelle zone d’activités économiques permettant de contribuer au renforcement des infrastructures d’accueil industrielles et artisanales et la création d’opportunités d’emploi pour les jeunes de la région.
D’une enveloppe budgétaire globale de 87 millions de dirhams, ce projet, fruit d’une convention multipartite (2021-2022), sera réalisé sur une superficie de plus de 20 hectares, plus précisément dans la commune rurale de Ksar Bjir relevant de cette province. Grâce à ce partenariat, plusieurs partenaires institutionnels et conseils élus se mobilisent pour la mise en place d’une infrastructure d’accueil à la hauteur des attentes des opérateurs économiques et des jeunes porteurs de projets à la recherche d’un local pour démarrer leurs activités.
Dans les détails, ce projet prévoit d’accueillir les activités industrielles non polluantes, les activités commerciales, les services associés aux activités industrielles et commerciales ainsi que des équipements administratifs et sociaux. «La liste finale des activités autorisées d’être établies à l’intérieur de la zone sera fixée dans le cahier des charges», selon cette convention.

Conformément aux dispositions de ce partenariat, toutes les parties contractantes s’engagent à travailler ensemble pour assurer la bonne marche de ce chantier et sa livraison selon l’agenda préétabli d’avance. D’autant plus que le projet de la zone de Ksar Bjir vise, grâce à la mobilisation de tous les partenaires institutionnels et élus, à promouvoir le développement intégré et durable dans la région du Nord, et particulièrement dans la commune de Ksar Bjir et les zones avoisinantes.
Sur le coût global de la future zone, 87 millions de dirhams (pour la période 2021-2022), le ministère de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique participe avec quelque 50 millions de dirhams pour le financement des travaux de réalisation de ce projet. Le département de l’Intérieur s’engage (à travers la Direction générale des collectivités territoriales) à y contribuer avec 12 millions de dirhams. Le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima devra contribuer à hauteur de 20 millions de dirhams pour la réalisation de ce projet. L’Agence de promotion et de développement du Nord (APDN) y contribue, quant à elle, avec 5 millions de dirhams.

Rappelons qu’en plus de la future infrastructure d’accueil de Ksar Bjir, les huit provinces et préfectures du Nord sont destinées à accueillir une série de zones d’activités économiques visant à encourager l’investissement et promouvoir l’entrepreneuriat dans cette région. Parmi les plus importants d’entre eux figurent les zones de Tétouan et Fahs Anjra ou celle de Fnideq, dont les travaux de construction de la première tranche (10 hectares) sont en cours de réalisation, et ce avec la mise en place de près de 80 entrepôts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *