A la veille du 10 juin : Les professionnels du tourisme en quête de visibilité

A la veille du 10 juin : Les professionnels du tourisme en quête de visibilité

Bien que l’activité économique reprenne progressivement, certains secteurs sont dans le doute et le flou absolu. Tel est le cas des opérateurs touristiques qui à la veille du déconfinement sont toujours en quête de visibilité.

La Confédération nationale du tourisme (CNT) tire encore une fois la sonnette d’alarme quant à la fragilité de ce secteur qui génère au Royaume 80 milliards de dirhams de devises. A l’approche du 10 juin, date fixée pour la levée de l’état d’urgence sanitaire au Maroc, les professionnels s’interrogent sur les moyens qui seront mis en œuvre pour les accompagner dans la phase de relance qui est nécessaire à toute activité. «Le secteur du tourisme, véritable locomotive économique et sociale, doit bénéficier de mesures exceptionnelles au regard de son rôle dans l’économie nationale», peut-on relever de la CNT.

Et de préciser qu’à «l’heure actuelle et en prévision d’une reprise que nous appelons de tous nos vœux, nous avons besoin de visibilité quant à la levée des restrictions liées à l’accessibilité de notre destination et à la mobilité à l’intérieur du Royaume». Les membres de la confédération appellent à une levée d’astreinte imminente.

Une communication sur ce sujet est également souhaitable du moment où les destinations concurrentes ont révélé les premières indiscrétions sur l’ouverture de leurs frontières et la réouverture de leurs établissements et lieux touristiques. Les professionnels soulignent, par ailleurs, l’impératif, dans un premier temps, d’informer les compagnies aériennes pour réserver leurs slots et les tour-opérateurs pour préparer leurs offres, sur la date prochaine de l’ouverture des frontières aériennes marocaines.

La finalité étant de pouvoir maîtriser le contrôle sanitaire au niveau des aéroports, notamment avec des tests obligatoires à l’embarquement des pays émetteurs sans oublier le suivi des touristes durant la période de leur séjour et le respect des mesures barrières tout au long du parcours client. Rappelons que l’une des principales contraintes à laquelle ont fait face les professionnels du tourisme est l’annulation des réservations en cours.
Malgré la conjoncture difficile, les acteurs du tourisme se sont engagés physiquement et moralement dans une démarche solidaire et responsable dans le rapatriement des touristes vers leurs pays respectifs, puis dans l’assistance de ceux qui n’ont pas pu embarquer dans les temps impartis. Les professionnels du secteur ont également mobilisé leurs infrastructures et savoir-faire au profit du corps médical en vue de l’héberger en cette période de confinement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *