À l’écoute de la région

La boucle est désormais bouclée pour le groupe Banques populaires. La onzième et dernière étape de ses journées économiques et sociales a été organisée, vendredi 17 décembre, à Marrakech, à l’initiative de la Banque régionale populaire de Marrakech-Beni-Mellal. « Notre démarche le long des différentes régions du Royaume s’est fixée trois objectifs. D’abord, établir un état des lieux pour éclairer les décisions d’investissements. Ensuite, échanger autour de la mise à niveau et la promotion de l’investissement. Enfin, enregistrer les avis et les commentaires afin d’établir une synthèse globale », explique Noureddine Omary, président du Conseil administratif du groupe des Banques populaires.
À travers ces rencontres, le groupe Banques populaires compte contribuer aux efforts, déployés par l’Etat pour encourager l’investissement privé, générateur de richesses et d’emploi, et promouvoir la mise à niveau des entreprises, condition primordiale pour relever les défis de l’intégration de l’économie nationale dans le processus de mondialisation. « Avant la fin d’année, des réunions avec le ministre des Finances et le gouverneur de Bank Al-Maghrib nous permettront de faire remonter les informations recueillies sur le terrain. Une synghèse serait ainsi livrée pour que les points réels des différentes régions soient tenus en compte», tient à préciser Noureddine Omary.
La journée d’études de Marrakech s’est déroulée sous le thème « Financement relatif à la mise à niveau de l’entreprise et l’encouragement de l’investissement ».
Cette rencontre qui s’est déroulée en présence de plusieurs responsables du groupe des Banques populaires, professeurs universitaires et hommes d’affaires, vise à établir un état des lieux des différents secteurs prometteurs dans les régions de Marrakech-Tensift-Al Haouz et de Tadla-Azilal et à examiner les moyens susceptibles de permettre aux investisseurs et acteurs économiques de disposer de toutes les informations concernant la mise à niveau de leurs entreprises. Cette rencontre a été également l’occasion pour les participants de passer en revue les potentialités que recèlent ces régions et de se pencher sur plusieurs questions se rapportant notamment à la promotion de l’investissement dans ces zones et à la sensibilisation des parties concernées quant à l’importance de cette action, notamment à l’ère de la mondialisation et des grands défis qu’elle impose.
Les différents débats qui ont suivi ces interventions ont porté sur les différents moyens à mettre en oeuvre, pour assurer la promotion et le développement socio-économique de la région. Lors de cette rencontre, il a été procédé à la signature d’une convention de partenariat entre le Centre régional d’investissement (CRI) de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz et la Fondation Banque populaire pour la création d’entreprises (FBPCE).
Aux termes de cette convention, signée par Abderrazak Moumni, directeur du CRI de Marrakech et Noureddine Omary, président du Conseil administratif du Groupe des Banques Populaires, les deux parties conviennent d’étendre le domaine de leur coopération aux jeunes porteurs d’idées, de projets d’entreprises industrielles, commerciales ou des services.
Cette convention prévoit également l’élaboration d’études et l’organisation de session de formation et de stages, outre l’adoption d’une série de mesures pour l’accompagnement des projets dans leur réalisation.
Il est à noter que les travaux de cette journée ont porté notamment sur « les défis de la mondialisation et les enjeux de la relance économique », « les spécificités régionales, les secteurs porteurs et perspectives de développement dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz » et « les investissement dans le secteur de l’immobilier et la relance de l’économie de la région ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *