EconomieRégionsUne

A l’initiative du CRRA et de l’ONCA : L’importance et les bonnes pratiques du semis direct en débat à Larache

© D.R

Cette rencontre s’est focalisée sur les avantages du semis direct, pour lesquels cette technique agricole occupe une place importante dans la nouvelle stratégie de développement du secteur «Génération Green 2020-2030».

Le semis direct continue de faire ses preuves en tant que technique agricole innovante destinée à améliorer les rendements des cultures, tout en aidant à prévenir l’érosion des terres et préserver les ressources hydriques dans la région. C’est dans ce contexte que le Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Tanger et la direction régionale de l’Office national du conseil agricole (ONCA) prévoient une série de journées de sensibilisation d’information à l’importance de cette technique agricole, dont celle organisée, lundi 29 janvier, à Larache au profit des conseillers agricoles et des responsables du conseil agricole. Animée par des chercheurs de l’INRA, «cette rencontre s’est focalisée sur l’importance et les bonnes pratiques du semis direct des céréales et légumineuses pour atténuer les effets des changements climatiques sur les rendements des cultures et la qualité des sols», a affirmé Dr Mouad Chentouf, chef du CRRA de Tanger. Le semis direct est, selon l’intervenant, une technique agricole qui permet l’adaptation de l’agriculture marocaine aux changements climatiques et aux sècheresses récurrentes que connaît le Maroc. «Les travaux de recherche de l’INRA ont permis de révéler les multiples avantages du semis direct sur la ressource sol dont la préservation de l’humidité, la protection contre l’érosion et l’amélioration de la fertilité et de la structure», a souligné Dr Chentouf.
De son côté Dr Badr Hajjaj, chef du service de recherche-développement au CRRA de Tanger, a fait part que le semis direct est non seulement une technique de semis mais aussi un système de production pour lequel il faut raisonner l’ensemble de la conduite technique en tenant compte des conditions du milieu afin d’atteindre un résultat meilleur et durable. «C’est dans cette optique que vient cette journée d’information au profit des conseillers agricoles de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima pour les sensibiliser et informer sur les bonnes pratiques de la conduite technique sous semis direct», a-t-il tenu à préciser.
Pour sa part, Ouafa Abba, directrice régionale du conseil agricole de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a fait savoir que grâce à tous ces avantages, le semis direct occupe une place de choix dans la nouvelle stratégie «Génération Green 2020-2030». Il s’agit «d’un programme national du semis direct qui a été mis en place, avec pour objectif d’atteindre une superficie d’un million d’hectares sous semis direct à l’horizon 2030 à l’échelle nationale», a-t-elle dit, faisant remarquer qu’au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, «un objectif de 130.000 ha a été retenu, soit 30% de la sole céréalière/légumineuse actuelle de la région».

Articles similaires

ActualitéUne

SM le Roi félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la CAN 2024

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a adressé un...

SportsUne

Infantino : « Le Maroc s’est établi comme une puissance mondiale de football »

Le Maroc s’est établi comme une puissance mondiale de football, a assuré...

CultureUne

Festival de Fès de la culture soufie: A Bab El Makina, la magie opère en ouverture de la 16ème édition

La magie était au rendez-vous samedi en nocturne à Bab El Makina...

ActualitéUne

Afrique/Sécurité alimentaire : M.Sadiki appelle à une action collective

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et...