A travers un nouveau service de groupage maritime : Marglory connecte Agadir à 200 ports

A travers un nouveau service de groupage maritime : Marglory connecte Agadir à 200 ports

Marglory en partenariat avec Anas Transport lance le premier service LCL Import vers le port d’Agadir pour le connecter à un réseau qui couvre 200 ports dans le monde entier.

Dans les détails, Marglory et Anas Transport ont scellé récemment un partenariat qui permettra aux importateurs de la région sud de ramener des marchandises en groupage maritime (LCL). Plus de 200 ports d’origine à travers le monde seront connectés à Agadir. Cela sera rendu possible grâce au MEAD d’Anas Transport (magasin sous douane) à Agadir, et au vaste réseau de services de groupage à l’import opéré par Marglory.

Ce service conjoint, opérationnel depuis janvier 2021, permettra aux opérateurs d’importer à des coûts réduits et de dédouaner leurs marchandises à Agadir au lieu de Casablanca. Tout cela en maintenant un temps de transit réduit.
Selon un communiqué de Marglory, «le LCL (groupage maritime) est une option simple et rentable pour les expéditeurs qui cherchent à réduire un précieux fonds de roulement immobilisé en stock. Les expéditeurs et les importateurs peuvent aujourd’hui programmer et augmenter la fréquence des expéditions en partageant l’espace des conteneurs avec le fret d’autres opérateurs».

Notons que Marglory est la filiale au Maroc de Transglory, un des principaux consolidateurs en Espagne. Présent au Maroc depuis 2010, avec deux bureaux (Casablanca et Tanger) et deux entrepôts à Casablanca. Marglory fait partie du Grupo Romeu, principale holding espagnole pour la logistique et transport des marchandises, avec plus de 150 ans d’histoire.
Ce choix porté sur le port d’Agadir par ce grand transporteur maritime international n’est pas fortuit, mais il est dû essentiellement au dynamisme que connaît cette importante structure économique dans la région Souss-Massa comme le montrent les chiffres déjà publiés par l’Agence nationale des ports (ANP) avec en l’occurrence une hausse de plus de 19,6% du fret maritime au niveau de ce port à fin novembre dernier, et ce avec un volume de 5,5 millions de tonnes. Cette hausse est due essentiellement à la progression des importations des céréales (+40,9%) et des exportations du clinker (+52%). Le trafic des agrumes et primeurs a, par contre, connu une baisse de 13,1%.

Ainsi, ce nouveau service viendra pour accompagner le développement que connaît cette structure économique, et qui a assuré la continuité de ses activités en dépit d’un contexte marqué par la crise de Covid-19.
Dans ce sens, l’ANP a mis en place au niveau de ce port tout un dispositif sanitaire permettant d’assurer la continuité de ses activités, à travers l’adoption de mesures mises en place sur la base des consignes sanitaires et en parfaite concertation avec les différents intervenants portuaires.

Principal port de la zone sud du Royaume, le fonctionnement du port n’a pas été impacté par les retombées de cette pandémie et les produits de première nécessité (céréales, aliments de bétail, huile alimentaire, hydrocarbures, produits alimentaires…) continuent leur transit de manière normale et sans incident.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *