Abdallah Benhamida, nouveau président de l APSF

Abdallah Benhamida, nouveau président de l APSF

Très beau bilan de clôture pour Abdelkrim Bencherki, président sortant de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF). En effet, M. Bencherki vient de céder le flambeau à Abdallah Benhamida, qui désormais est le nouveau président de l’APSF. Sitôt élu, M. Benhamida a vivement remercié le conseil et a indiqué qu’il compte sur tous les membres du conseil pour mener à bien son mandat, Aussi, les deux hommes se sont échangés les fonctions dans le cadre de l’assemblée générale de l’Association tenue jeudi 13 juin. Pour l’occasion, un bilan détaillé et un rapport sur le secteur ont été communiqués à l’ensemble des participants.

Il en ressort qu’en 2012 et au cours des premiers mois de 2013, les métiers de financement ont continué à être sollicités par les évolutions de leur environnement législatif et réglementaire. Aussi, de nouveaux textes ont été révisés ou adoptés suite à la réunion du Comité des établissements de crédit d’avril 2012 et le projet de réforme de la loi bancaire a suivi son cours. Dans ce contexte, l’APSF a continué, comme lors des exercices précédents, à faire entendre la voix des métiers de financement, défendant auprès des décideurs notamment l’idée du renforcement de leur gouvernance au sens large.

Cela étant, les préoccupations majeures de l’APSF ont porté sur les conditions de développement des métiers qu’elle coiffe et sur les moyens d’accroître leur capacité à soutenir la croissance, à travers le financement de la consommation et de l’investissement. De ce fait, le rapport du conseil de l’APSF rend compte dans le détail des concours des métiers de financement à l’économie en 2012, de l’environnement de ces métiers, ainsi que de l’action professionnelle de l’APSF.

À ce titre, les concours à l’économie des sociétés de financement se sont établis, à fin décembre 2012, à 138,6 milliards de dirhams, en progression de 8% par rapport à fin 2011. La ventilation par métier fait état d’un concours de 40,9 milliards de dirhams pour le crédit-bail en hausse de 2,7%, de 44,1 milliards de dirhams pour le crédit à la consommation en progression de 2,6%, de 4,8 milliards de dirhams pour le factoring en progression de 59,7%, de 43,8 milliards de dirhams pour le crédit immobilier en progression de 14,8%, de 4 milliards de dirhams pour la mobilisation de créances en progression de 20% et de 630 millions de dirhams pour le financement des associations de microcrédit en recul de 13,8%.

Par ailleurs, l’activité de gestion des moyens de paiement a été marquée par une progression de 15% du nombre de cartes en circulation qui a atteint 9,2 millions. Le nombre de transactions effectuées auprès des commerçants s’est établi à 19,8 millions, en hausse de 4 millions d’opérations, représentant un volume global d’acquisitions de 15,9 milliards, en progression de 21% par rapport à 2011.

En matière de transfert de fonds, le nombre de transactions a progressé de 28,7% atteignant les 15 millions pour un volume traité en progression de 23,7% à 39,7 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *