Accélération de l’inscription des artisans à l’AMO

Accélération de l’inscription  des artisans à l’AMO

La Maison de l’artisan accompagne ce projet

L’opération d’inscription des artisans à l’AMO est en marche. Actuellement, le département de l’artisanat accélère le programme d’accompagnement des artisans pour l’inscription à l’AMO. Ce projet s’intègre dans le cadre des efforts de la généralisation de l’assurance maladie obligatoire à la fin de 2022. Pour ce faire, la Maison de l’artisan vient de lancer un appel d’offres pour l’opération d’inscription des artisans à l’AMO dans la zone du Nord au profit de 125.000 artisans.

Cette initiative vise à accompagner la mise en œuvre de ce chantier et son déploiement auprès de toutes les filières de l’artisanat de production et l’artisanat de service. Dans ce sens, le processus d’inscription des artisans à l’AMO se déroulera en différentes étapes en fonction du profil de l’artisan. Sur le terrain, il sera question de compléter leur inscription au Registre national de l’artisanat (RNA) et à l’AMO suivant un planning déterminé. Pour les artisans disposant d’un local, trois parcours sont proposés : les artisans ayant souscrit au régime de comptabilité simplifiée (leur nombre est de 83.000 artisans sur 750.000 au niveau national), les artisans inscrits au régime CPU (leur nombre est de 250.000 artisans sur 750.000 ciblés au niveau national), et le régime auto-entrepreneur (ils sont environ 167.000 artisans sur 750.000 au niveau national). Concernant les artisans ne disposant pas d’un local, leur inscription passera par trois étapes, à savoir l’inscription au RNA, suivie de l’inscription à la CNSS (AMO).

Il faut dire que ce projet permettra d’intégrer un grand nombre d’artisans dans le contexte de la Covid-19. En effet, le secteur de l’artisanat a été grandement impacté en 2020 par la crise sanitaire et économique, liée à la pandémie dont le monde entier tente de juguler les conséquences. Cette crise a fortement impacté l’ensemble de ses acteurs, que ce soit les artisans individuels, les coopératives d’artisanat ou les PME. Mais cette situation a permis de mettre en lumière la fragilité et la vulnérabilité des acteurs, le poids du secteur informel ainsi que le besoin de structurer les acteurs et améliorer leur compétitivité. Dans ce contexte ayant impacté l’ensemble des secteurs, la généralisation de la protection sociale et notamment l’Assurance maladie obligatoire (AMO) à l’ensemble des Marocains est un des chantiers prioritaires pour le Maroc à l’heure actuellement. Rappelons que deux conventions majeures ont été signées le 14 avril 2021 devant le Souverain pour mettre en œuvre ce projet structurant.

«En déclinaison de ses conventions et afin de mobiliser tous les moyens nécessaires afin de mener à bien ce chantier, le ministère du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a mis en place un plan d’action matérialisant un programme d’accompagnement des artisans pour leur inscription à l’AMO visant à faire adhérer plus de 750.000 artisans et professionnels de l’artisanat à horizon 2022», souligne la Maison de l’artisan. Notons par ailleurs que l’artisanat, qu’il soit de production ou de services, est un secteur stratégique en raison de son importance économique et sociale ainsi que sa forte charge culturelle. Pays d’artisanat, le Maroc accorde en plus un intérêt particulier à ce secteur qui fait son rayonnement à l’international.

«L’artisanat de production, y compris à fort contenu culturel, repose sur un savoir séculaire, authentique et contribuant fortement au capital immatériel du Maroc. Il est aussi un atout pour le tourisme avec un potentiel d’export significatif», relève la même source. En termes de chiffres, le secteur constitue la principale source de revenus de près de 2,4 millions de personnes et contribue à environ 7% au PIB. Enfin, cette activité réalise un chiffre d’affaires global d’environ 120 milliards de dirhams dont près de 800 millions de dirhams à l’export par an.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *