Accélération des réformes pour l’amélioration du tissu productif

Accélération des réformes pour l’amélioration du tissu productif

L’Observatoire des TPME vient de publier son rapport 2019-2020

L’Observatoire marocain des très petites, petites et moyennes entreprises (OMTPME) appelle à une accélération des réformes nécessaires à l’amélioration de la compétitivité du tissu productif, a indiqué, vendredi à Casablanca, la directrice exécutive de l’Observatoire, Amal Idrissi.
Dans son dernier rapport, l’Observatoire a mis en exergue les vulnérabilités structurelles de certains segments du tissu productif, soulignant la nécessité de le préparer à l’ère post-Covid marquée par des changements majeurs, a précisé Mme Idrissi lors d’un point de presse dédié à la présentation du rapport annuel de l’OMTPME pour la période 2019-2020.

Parmi ces changements, elle a poursuivimis l’accent sur la transformation numérique, l’accroissement des exigences environnementales, la relocalisation des productions et la reconfiguration des chaînes de valeur. L’économie nationale, a-t-elle , a accusé en 2020 une contraction exceptionnelle de 6,3% sous l’effet du double choc de la pandémie de Covid-19 et des conditions climatiques défavorables qui ont impacté lourdement le tissu économique.

Les mesures de soutien budgétaire et monétaire prises par les pouvoirs publics et Bank-Al Maghrib ont néanmoins permis d’atténuer l’ampleur des répercussions de cette crise sur les entreprises et les ménages, a affirmé la responsable, faisant observer que cette crise a relevé toute l’importance de disposer d’une radioscopie la plus large possible du tissu productif, avec des données fiabilisées et suffisamment mises à jour, qui serait à même de mieux fonder les mesures prises par les décideurs, notamment au titre des politiques publiques.
Evoquant les impacts de la crise pandémique, Mme Idrissi a rappelé que les données de la CNSS à fin avril 2020 montrent une baisse du nombre des entreprises qui lui sont affiliées de 48,3% en glissement annuel, et de celui des emplois déclarés de 35,3%, soit environ 900.000 salariés.

Et de renchérir que suite à l’assouplissement des règles sanitaires décidé par les autorités, le nombre des actes d’affiliation à la CNSS s’est redressé, en juillet 2020, en retrouvant son niveau de la même période un an auparavant, pour l’ensemble des secteurs à l’exception de l’hébergement et de la restauration qui ont terminé l’année sur une baisse de 13,2%.
Il en est de même des emplois déclarés, à fin août 2020, qui ont atteint leur niveau de la même période de 2019, excepté ceux des secteurs de l’hébergement et de la restauration, des activités de services administratifs et de soutien et de l’industrie manufacturière qui ont accusé des baisses respectives de 28,3%, 2,3% et 3,4%, a-t-elle précisé.

En 2020, le Conseil d’Administration de l’OMTPME avait approuvé le plan stratégique 2021/2023 capitalisant sur les enseignements qui en ont été tirés. Ledit plan vise à ancrer davantage l’Observatoire dans l’ère de la «data science» en mettant la donnée au service des politiques d’accompagnement et de soutien de la TPME.
Ce plan intervient dans un contexte marqué par plusieurs mutations du paysage économique et entrepreneurial au Royaume, matérialisées par les stratégies et politiques initiées par les autorités publiques, notamment le nouveau modèle de développement, la stratégie nationale d’inclusion financière, ainsi que les plans de développement régionaux et sectoriels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *