Activité monétique : Le contactless et le e-paiement cartonnent

Activité monétique : Le contactless  et le e-paiement cartonnent

Malgré les coups encaissés suite à la crise sanitaire

Si l’activité monétique marocaine a été fortement impactée par la crise sanitaire, cette conjoncture a fait émerger des tendances positives dans le secteur. En témoigne l’évolution positive des paiements en ligne ou encore la montée en puissance des paiements sans contact. Aux derniers indicateurs dévoilés par le Centre monétique interbancaire (CMI), l’activité du paiement via la Toile est restée sur un trend ascendant. Les transactions ont dans ce sens progressé de 25% comparé à l’exercice 2020. De même, la sphère monétique en 2020 a été marquée par une réelle prise de conscience de l’utilité de l’usage du paiement sans contact, notamment en ce contexte particulier. Un recours qui pour certains s’inscrit dans le cadre de la prévention contre la contamination à la Covid-19 en limitant la manipulation du cash et des claviers de GAB et TPE. Le CMI observe dans ce sens un pic aussi bien en termes de transactions que de montants réglés en ce mode de paiement. A cet effet, le taux du nombre de transactions contactless est passé de 4,7% en janvier 2020 à 25,0% en décembre 2020. Pour ce qui est des montants réglés, ils ont évolué sur les douze mois de l’année de 11,1% contre 1,5% début 2020. Le CMI note par ailleurs un fort engouement des commerçants pour la vente à distance avec le paiement via Internet ou le paiement sur TPE 3G à la livraison. Tour d’horizon des principales tendances monétiques de l’année 2020.

Activité monétique : 322 milliards DH générés en 2020

En 2020, l’activité monétique a encaissé un coup dur suite à la crise sanitaire. Alors qu’il était en hausse de 7,8% au premier trimestre de l’année, le chiffre réalisé durant l’année a régressé de 7%, soit 322 milliards DH. Ce chiffre a été généré par 375 millions de transactions, en baisse de 9,4% comparé aux opérations effectuées une année auparavant.

Ces réalisations globales de l’activité monétique comprennent en effet l’ensemble des opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des commerçants et e-marchands ainsi que les opérations de paiement sur les GAB et les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires, marocaines et étrangères, au Maroc.

E-commerce : Les transactions grimpent de 46%

Pour ce qui est de l’activité e-commerce, le CMI recense, en 2020, 14,3 millions d’opérations de paiement en ligne effectuées sur les sites marchands et sites de facturiers qui lui sont affiliés. Ces transactions réalisées via des cartes bancaires marocaines et étrangères affichent une progression de l’ordre de 46% comparé au nombre atteint une année plus tôt. Elles totalisent une valeur de 6 milliards DH, en hausse de 25%. L’activité e-commerce reste dominée par les cartes marocaines aussi bien en termes d’opérations (96,5%) que de montant (95%). «L’activité des paiements en ligne des cartes marocaines a progressé de 46,5% en nombre d’opérations, en passant de 9,4 millions de transactions durant l’année 2019 à 13,8 millions de transactions durant l’année 2020, et de 29,7% en montant, en passant de 4,4 milliards DH durant l’année 2019 à 5,7 milliards DH durant l’année 2020», apprend-on du CMI. Quant à l’activité des paiements en ligne des cartes étrangères, le CMI note une progression de 33,7% du nombre des transactions effectuées dans ce sens, soit 503.000 opérations contre 376.000 une année auparavant. En revanche, leur valeur a fléchi de 25,5% revenant ainsi à 303,4 millions DH contre 407,1 millions DH générés en 2019. Rappelons que les commerçants et e-marchands affiliés au CMI ont enregistré en 2020, 84,7 millions d’opérations (-0,8 %) de paiement par cartes bancaires marocaines et étrangères pour une valeur globale de 36,8 milliards DH (-19,2 %). La répartition de ces paiements fait ressortir la grande distribution en tête des secteurs concernés. Elle détient en effet 29,8% des parts contre 9,3% pour l’habillement, 6,6% pour les hôtels, 6,2% pour les restaurants, 5,9% pour les stations et 5,5% pour les meubles et articles électroniques.

Résilience avérée des paiements par cartes marocaines

Globalement l’activité de paiement des cartes marocaines s’est montrée bien plus résiliente que l’activité retrait. Les transactions effectuées auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI ressortent de l’ordre de 79,7 opérations, en hausse de 8,5%. Elles représentent ainsi une valeur de 31,7 milliards DH, en amélioration de 4,1% comparé à 2019. En termes de volumes, 32,6% des paiements par cartes bancaires marocaines ont été effectués au niveau de la grande distribution. L’habillement arrive en deuxième position avec 10,1% des parts, suivi des stations (6,6%), des meubles et articles électroniques (5,9%), du secteur de la santé (5,4%) et des restaurants (5,3%).

Pour ce qui est de l’activité retraits, 283,6 millions d’opérations ont été réalisées en 2020 par cartes marocaines sur les guichets automatiques au niveau national. Des transactions en régression de 10,3% en glissement annuel. Le CMI note également un repli de 2,9% en termes de montant qui s’est établi à 278,3 milliards DH en 2020. Par ailleurs, les paiements sur GAB ne représentent qu’une part minime des transactions effectuées par les cartes marocaines. On note dans ce sens 2 millions d’opérations (-28,5%) pour un montant de 327,5 millions DH (-20,4%). Ces transactions concernent en effet le paiement des factures, des taxes et l’achat des recharges télécoms. Par ailleurs, les cartes marocaines à validité internationale ont réalisé, en 2020, 10,4 millions d’opérations à l’étranger, retraits et paiements, pour un montant global de 4,2 milliards DH. Le CMI relève dans ce sens une progression de 4,8% en nombre de transactions et une baisse de 25,4% en montant.

L’activité des cartes étrangères fortement impactée

L’activité des cartes étrangères a subi, pour sa part, l’impact le plus fort avec une régression qui a été visible au premier trimestre 2020 et qui a été suivie par une forte chute durant les trimestres suivants. Ainsi, les cartes étrangères ont enregistré, en paiements et en retraits, 9,6 millions d’opérations (-55,4%) pour un montant de 11,6 milliards DH (-59,5%). Les opérations de paiement par cartes étrangères auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI durant l’année 2020 ne dépassent pas les 5 millions (-58,3%) représentant un montant de 5,1 milliards DH (-66,2%).

33,7% de ces paiements ont été effectués au niveau des hôtels contre 12,6% au niveau de la grande distribution et 11,7% au niveau des restaurants. Les bazars en détiennent quant à eux une part de 6,9% contre 4,4% pour le duty-free et 4,3% pour l’habillement. Pour ce qui est des retraits, le CMI indique que 4,6 millions d’opérations ont été réalisées dans ce sens sur les guichets automatiques du Maroc. Un volume en baisse de 51,2%. Presque la même variation négative a été observée au niveau des montants réalisés, soit une valeur de 6,4 milliards DH, en repli de 51,1% par rapport à 2019.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *