Activités portuaires : Les flux à l’export se redressent

Activités portuaires : Les flux à l’export se redressent

Ils se sont améliorés de 1,6% à fin avril 2021

Le transport de marchandises passe essentiellement par la voie maritime. Les ports captent pratiquement 80% des flux, si ce n’est plus, au moment où l’aérien n’en détient qu’une part dérisoire par rapport au transport terrestre. L’activité porte en effet sur l’acheminement des marchandises entre l’import et l’export. Les ports du Maroc sont très impliqués dans cette dynamique et modernisent leurs structures en vue de rehausser la qualité de traitement des flux en leur sein. Ceci se traduit par une infrastructure portuaire innovante ainsi que par un effort de dématérialisation des procédures pour une meilleure gestion et plus de fluidité. Les derniers indicateurs de l’activité portuaire font état d’un volume global de 31,4 millions de tonnes à fin avril 2021, en légère amélioration par rapport au volume réalisé une année auparavant.

Par nature de flux, on constate une hausse de 1,6% des exportations au titre des quatre premiers mois de l’année, avec un volume de 11 millions de tonnes. Une évolution qui est due particulièrement à la progression des exportations de l’acide phosphorique (+24,4%), du gypse (+60,6%) et de la Barytine (+94,7%). En parallèle, le volume des importations traité au niveau des différents ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) marque une quasi-stagnation se situant ainsi autour de 19,5 millions de tonnes. Ceci s’explique par une baisse de 7,5% des importations des céréales (-7,5%), de 5,8% de celles du charbon & coke et de 23,8% des produits sidérurgiques au moment où le trafic conteneurisé en tonnage s’est amélioré de 8,4% contre 3,8% pour les hydrocarbures et 55,2% pour l’acide sulfurique. La tendance relevée à fin avril 2021 fait ressortir une baisse de 11,2% du trafic en cabotage ayant atteint un volume de 915.330 tonnes suite essentiellement à la baisse du trafic de 32,9% des hydrocarbures.

En zoomant sur l’activité des conteneurs dans les ports relevant de l’ANP, le volume se chiffre à 468.201 équivalents vingt pieds (EVP) durant les quatre premiers mois de l’année 2021 marquant ainsi une hausse de 3,8% par rapport à la même période de l’année précédente. En tonnage, le trafic des conteneurs a marqué une hausse de 2,7%, avec un volume de 4,5 millions de tonnes. Par nature de flux, les importations ont atteint 199.827 EVP, en hausse de 6,4% par rapport aux quatre premiers mois de l’année 2020. En revanche, les exportations ont enregistré une baisse de 1% avec un volume de 195.012 EVP. On relève également une baisse de 2,9% des conteneurs vides à l’export dont le volume a atteint à fin avril les 122.970 EVP, soit 63,1% du trafic global des conteneurs à l’export. Le cabotage a connu, pour sa part, une hausse de 11%, en s’établissant à 73.363 EVP.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *