Agnès Bricard : «L’auto-entrepreneuriat: La richesse d’un pays»

Agnès Bricard : «L’auto-entrepreneuriat: La richesse d’un pays»

ALM : Comment l’auto-entrepreneuriat contribue dans le marché de la TPE ?
Agnès Bricard : il faut savoir que l’auto-entrepreneuriat doit être la première richesse d’un pays, car pour avoir plus de salariés il faut logiquement avoir plus de dirigeants. Pour ce faire, il faut faciliter la création. C’est ainsi que nous avons décidé de mettre en place l’auto-entrepreneur qui peut se créer en une seule journée. Donc il faut simplifier la tâche aux étudiants, aux retraités, aux chômeurs et même aux salariés. Il faut savoir aussi qu’en France, qui a une économie souterraine, nous avons créé en 2009 la loi sur l’auto-entrepreneuriat. La première année, nous avons dénombré à peine 350.000 auto-entrepreneurs qui ont réalisé 950 millions d’euros puisqu’on leur prélève 20% forfaitaire de charge. Aujourd’hui, ils sont plus d’un million et ont réussi à atteindre un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. C’est ça la force d’un pays, c’est de permettre cette souplesse de créer en une journée son entreprise et devenir facilement auto-entrepreneur. Autrement dit, il faut au départ débrider les énergies créatrices et ensuite les accompagner après les trois premières années au bout desquelles des experts -comptables font leurs constats et dressent un bilan susceptible d’aider davantage ces auto-entrepreneurs.

Est-ce que vous croyez que le salon HUB Africa ainsi que le Centre des jeunes dirigeants international (CJD)  peuvent contribuer dans ce sens ?
Absolument. D’ailleurs, il se trouve que le président du CJD, Zakaria Fahim, que je salue pour cette initiative est également un expert-comptable qui a pris cette idée à cœur et a pensé justement à  la mise en vigueur de cette loi. En plus le salon est un moyen de rencontre, d’échange et d’éclairage par excellence.

Quelle sera la contribution que vous comptez apporter pour accompagner l’auto-entrepreneuriat au Maroc?
Nous on pourrait apporter toute la partie logistique que nous avons mise en France depuis 2009 à leur disposition. Nous allons aussi apporter des moyens, notamment les statuts grâce à notre association des auto- entrepreneurs et on va leur donner ces moyens notamment les statuts, ce qui va les aider pour se faire connaître dans le tissu économique, et leur donner la possibilité d’avoir une caisse de résonance suscpetible de leur apporter l’élan nécessaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *