Agrégation nouvelle génération : L’ADA sensibilise les acteurs de Casablanca-Settat

Agrégation nouvelle génération : L’ADA sensibilise les acteurs  de Casablanca-Settat

L’Agence pour le développement agricole (ADA) promeut l’agrégation agricole nouvelle génération dans les régions.

L’Agence a fait escale dans la région de Casablanca-Settat pour sensibiliser les différents acteurs et intervenants à la nécessité de dynamiser le processus de mise en place des projets d’agrégation dans la région. Ce roadshow, organisée par l’ADA en collaboration avec la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat, s’inscrit dans le cadre de la déclinaison des axes de la nouvelle stratégie «Al Jayl Al Akhdar 2020-2030» au niveau régional, notamment l’agrégation agricole «nouvelle génération».

A cette occasion, El Mahdi Arrifi, directeur général de l’ADA, a souligné que «la promotion de l’agrégation agricole s’inscrit dans le cadre des mesures prises par le ministère de l’agriculture visant à développer et moderniser l’agriculture nationale, notamment les deux fondements stratégiques de la stratégie Al Jayl Al Akhdar, en l’occurrence l’accord de la priorité à l’élément humain et la pérennisation du développement agricole».
Et de rappeler que «l’agrégation agricole introduite par le Plan Maroc Vert est un modèle novateur de partenariat entre l’amont productif et l’aval commercial et industriel». Le responsable a dans ce sens souligné que depuis le lancement du Plan Maroc Vert, le ministère a œuvré à instaurer un cadre réglementaire et incitatif pour encourager les projets d’agrégation agricole et développer et améliorer de manière progressive cette approche sur la base de l’expérience sur le terrain et les acquis réalisés.

M. Arrifi a rappelé à cet effet les deux nouveaux arrêtés d’application de la loi 04-12 sur l’agrégation agricole. Des textes qui visent en plus de l’importante simplification et assouplissement des procédures, la révision des critères et des normes d’éligibilité et l’intégration de nouveaux modèles d’agrégation et de nouvelles filières, outre la mise en place d’un taux préférentiel pour les subventions octroyées au matériel d’élevage au même titre que pour l’aménagement hydro-agricole et le matériel agricole. Pour rappel, la région de Casablanca-Settat comprend plus de 1.200 unités de valorisation drainant en plus de la production régionale, les productions agricoles des autres régions du Royaume.
La région s’est parfaitement intégrée dans cette nouvelle génération d’agrégation à travers la préparation et l’élaboration de plus de 16 projets d’agrégation qui touchent l’ensemble des filières agricoles. Cette nouvelle stratégie est élaborée pour consolider les résultats positifs du secteur agricole acquis dans le cadre du Plan Maroc Vert et booster le nombre des projets d’agrégation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *