Agriculture : Un terrain fertile pour les TPME

Agriculture : Un terrain fertile pour les TPME

Intelaka, Al Jayl Al Akhdar… plusieurs intruments pour financer les projets agricoles

Orientation portée au plus haut niveau, l’émergence d’une classe moyenne agricole et l’encouragement des jeunes entrepreneurs du monde rural constituent un élément central et primordial de la stratégie «Génération Green 2020-2030».

Il semble que les entreprises ont de beaux jours devant elles dans l’agriculture. Et pour cause. Les objectifs tracés par le Maroc pour les prochaines décennies placent le secteur au centre des priorités. Le lancement du programme Intelaka ainsi que la nouvelle stratégie Al Jayl Al Akhdar sont venus offrir de nouvelles perspectives pour les entreprises notamment celles de petites et moyennes tailles. Dans ce sens, l’émergence d’une classe moyenne agricole et l’encouragement des jeunes entrepreneurs du monde rural ont été au centre du débat, à l’occasion d’un symposium tenu mardi à Rabat sous le thème «Génération Green : quel accompagnement par le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM)?».

Lors de cet événement co-initié par le CAM en partenariat avec le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, la Fédération des chambres d’agriculture du Maroc et la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural, les participants ont mis l’accent sur l’importance de l’employabilité des jeunes dans le secteur agricole et la promotion de l’entrepreneuriat dans le monde rural à même de développer un environnement propice à l’émergence de cette même classe.
Orientation portée au plus haut niveau, l’émergence d’une classe moyenne agricole et l’encouragement des jeunes entrepreneurs du monde rural constituent un élément central et primordial de la stratégie «Génération Green 2020-2030», ont souligné les intervenants lors d’une table ronde sous le thème «Emergence de la classe moyenne rurale : employabilité des jeunes, transmission intergénérationnelle et projets émanant des opérations de Melkisation».

Ils ont, dans ce sens, rappelé que cette nouvelle stratégie met l’accent sur la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes dans le monde rural eu égard à son fort potentiel en termes de création d’emplois, notant que la Melkisation des terres collectives constitue une véritable opportunité pour générer de nouveaux investissements modernes et plus rentables, notamment par les jeunes ayants droit appelés à se regrouper dans des organisations professionnelles agricoles d’une nouvelle génération.
Et d’ajouter que le Crédit Agricole du Maroc s’est attelé à traduire les Hautes orientations royales afin d’accompagner le déploiement de la stratégie «Génération Green» et l’atteinte de ses objectifs socio-économiques. Dans ce cadre, l’action du CAM s’articule autour de deux axes, à savoir le programme Intelaka, plus particulièrement dans son volet dédié au monde agricole Al Moustatmir Al Qaraoui et une nouvelle gamme de produits innovants baptisés «CAM – Génération Green»

Combinant incitations de l’Etat et crédit bancaire, cette gamme propose dans un premier temps deux produits spécifiques, à savoir «CAM – Génération Green Jeunes» destiné aux jeunes agriculteurs ainsi qu’à la jeune entreprise rurale de services à l’agriculture et «CAM – Génération Green Melkisation» : destiné aux ayants droit des terres collectives à titre individuel (personnes physiques) ou en groupement. Clôturant un cycle de rencontres entre les différents opérateurs du secteur et formalisant les engagements et les mesures d’accompagnement mises en œuvre par le Groupe CAM, ce symposium s’est déroulé en trois temps, une séance officielle sur la thématique «La place centrale de l’agriculture et des politiques rurales dans les challenges économiques et sociaux à venir» ainsi que deux tables rondes, traitant respectivement de «l’émergence de la classe moyenne rurale: employabilité des jeunes, transmission intergénérationnelle et projets émanant des opérations de Melkisation» et «la pérennité du développement agricole : vers une nouvelle génération de projets structurants». Le pari pour l’avenir d’encourager un plus grand nombre de porteurs de projets à choisir le secteur de l’agriculture. Un secteur qui offre d’innombrables opportunités notamment pour les jeunes qu’ils soient issus du monde rural ou même des centres urbains. La mise en place de solutions adaptées pour les financements devrait ainsi encourager un plus grand monde à faire le pas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *