Economie

Al Akhawayn développe le e-gov

ALM : Vous venez de mettre en place un portail de la ville d’Ifrane. Quels sont les services offerts par ce projet d’administration électronique ?
Driss Kettani : Ce projet baptisé «e-baladiya» a pu être concrétisé grâce à une subvention de recherche et de développement de l’Ambassade britannique de l’ordre de 150 mille DH. Le portail permettra aux 15 mille habitants de de la région d’Ifrane d’utiliser les technologies de l’information pour avoir des informations sur les documents administratifs tels que les certificats de naissance et de résidence. Parallèlement, le site consultable en ligne (http://mail.alakhawayn.ma/~egov) facilite l’accès à l’annuaire du personnel administratif de la municipalité (tél et e-mail) tout en fournissant une description des démarches administratives à suivre pour obtenir un produit ou un service.
Le site se veut aussi un vecteur de communication destiné à intéresser les opérateurs économiques et les investisseurs sur le potentiel touristique et économique de la région. Plusieurs rubriques de ce portail compilent des informations sur l’histoire de la ville, sa géographie et les opportunités d’investissement.

Certes ce projet est intéressant en terme de proximité, mais l’équipement et l’accès Internet restent encore faibles au Maroc y compris dans la région ?
La deuxième phase du projet consiste à trouver un financement pour équiper la municipalité en ordinateurs et généraliser l’accès au réseau des réseaux. Pour l’instant, les citoyens qui n’ont pas Internet peuvent consulter le site trilingue de «e-baladiya» (arabe, français et anglais) à travers un kiosque numérique installé dans le hall de la municipalité. L’équipe de recherche de l’université Al Akhawayn mène en parallèle un travail de terrain pour évaluer l’acceptabilité de ce nouveau système de la part des citoyens. Ces derniers ont aidé notre équipe de recherche à identifier les meilleures illustrations imagées à utiliser dans le site pour communiquer avec e-baladiya d’autant plus qu’une grande partie des habitants de la région sont illettrés.

Votre groupe de recherche travaille également sur des projets d’application des TIC dans le secteur touristique. Quel est l’objet de ce chantier ?
Outre le e-gov, notre équipe travaille sur deux autres projets. Le premier consiste à développer une carte numérique de la ville pour permettre aux touristes et aux citoyens de la ville de se repérer dans les recoins d’Ifrane. Le second chantier relatif à la mise en œuvre d’un système de localisation des touristes par satellite (GPS) est en cours de finalisation. Objectif : faciliter aux opérateurs touristiques de repérer leurs clients touristes tout au long de leurs séjours au Royaume. L’intérêt de cette application se situe au niveau de l’augmentation du degré de protection des touristes contre tout danger éventuel.

Articles similaires

EconomieUne

Les recettes douanières dépassent 20,68 MMDH à fin mars 2024

Les recettes douanières nettes se sont établies à plus de 20,68 milliards...

EconomieUne

Le Groupe Saham signe le contrat d’acquisition de Société Générale Maroc

Le groupe Société Générale a signé deux contrats de cession avec le...

EconomieUne

Port de Tanger Med : Les opérations de dédouanement H24 à partir du 15 avril

Une nouvelle organisation du travail sera opérée à partir du 15 avril...

EconomieUne

Avec un flux de plus de 2,3 milliards de dirhams en 2022 : Les investissements émiratis cartonnent au Maroc

Par secteur, la répartition des IDE laisse apparaître un net repli des...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus