Al Jayl Al Akhdar : Dakhla modernise la commercialisation bédouine du lait de chamelle et de la charcuterie cameline

Al Jayl Al Akhdar : Dakhla modernise la commercialisation bédouine du lait de chamelle et de la charcuterie cameline

La modernisation de la commercialisation bédouine du lait de chamelle «Tirs» et de la charcuterie cameline dans la région de Dakhla Oued- Eddahab est le nouveau projet lancé par la Direction régionale de l’agriculture de la région de Dakhla (DRA).

Ce nouveau projet porte sur l’installation d’une charcuterie moderne de viande du chamelon, de trois bivouacs nomades «Annagua du Sahara» et la modernisation de la commercialisation bédouine du lait de chamelle «Tirs» dans la région de Dakhla-Oued Eddahab dans le cadre du Programme de nouvelle stratégie de développement agricole «Génération Green» (SGG). Dans les détails, la Direction régionale de l’agriculture de la région de Dakhla en tant que maître d’ouvrage a lancé récemment un appel d’offres pour assister et accompagner le maître d’ouvrage à l’installation d’une charcuterie moderne de viande de chamelon au niveau de la région, et ce, conformément aux nouvelles orientations de la stratégie Génération Green, tout en veillant aux critères d’éligibilité tels qu’ils sont assignés au niveau de la mise oeuvre des projets d’agriculture solidaire de nouvelle génération. L’ouverture des plis est programmée pour le lundi 25 octobre. Cette étude permettra d’établir un diagnostic de la situation actuelle de l’offre en matière de viandes rouges camelines et leurs dérivés au niveau des territoires vulnérables de Dakhla-Oued Eddahab et d’analyser les grandes tendances de la valorisation des viandes rouges camelines et particulièrement l’évolution du marché de la charcuterie de viande au niveau de la région, et de sélectionner les sites potentiellement opportuns à l’implantation de la charcuterie moderne de viande de chamelon, en commun accord avec la DRA.

Le prestataire choisira également les circuits touristiques potentiellement opportuns à l’implantation de trois bivouacs nomades au niveau de la région, et procédera à la conception architecturale des trois bivouacs avec dimensionnement de ses différentes composantes, les différents travaux d’aménagement des plateformes abritant les bivouacs avec définition et choix des matériaux, des équipements et matériaux nécessaires à l’implantation des bivouacs, et de dix sites potentiellement opportuns à l’implantation de points de vente sur réseau routier. En effet, ce projet vient pour accompagner le développement de l’élevage dans cette région marquée par l’élevage notamment camelin avec un effectif de 40.000 têtes, alors que la production en viande rouge cameline est estimée à 400 t en 2019, avec un chiffre d’affaires de 16 MDH.

Par ailleurs, des actions de sensibilisation et d’information sont organisées régulièrement au profit des éleveurs sur les méthodes et moyens destinés à protéger la santé du bétail et à développer la productivité du cheptel. L’élevage de petits ruminants (ovins, caprins) est également pratiqué dans la région, l’effectif recensé est de l’ordre de 70.000 têtes. Les productions animales s’élèvent à 6 millions de litres/an pour le lait, ce qui permet la satisfaction des besoins de la région en ces produits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *