970x250

Al Jayl Al Akhdar, le ministère fait le bilan des 100 premiers jours

Al Jayl Al Akhdar, le ministère fait le bilan des 100 premiers jours

Plans agricoles régionaux, entrepreneuriat des jeunes, Organisations agricoles nouvelle génération…

7 projets de contrats programmes pour les filières agrumes, sucre, olives, lait, viandes blanches et viandes rouges ont été approuvés par le Comité Exécutif.

La stratégie de développement du secteur agricole Génération Green, élaborée conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI, se base sur deux principaux fondements, la priorisation de l’élément humain et la poursuite de la dynamique de développement du secteur agricole. La mise en œuvre de cette stratégie durant les 100 premiers jours du mandat gouvernemental a été marquée par la déclinaison de la stratégie Génération Green par le Département de l’Agriculture et réalisée selon trois dimensions :

La dimension régionale

Elaboration de Plans agricoles Rr (PAR) de nouvelle génération pour la mise en œuvre de la stratégie. Ces PAR prennent en compte les potentialités et les spécificités de chaque région, ce qui permettra de développer une offre régionale, en concertation avec les Directions régionales d’agriculture, les Chambres d’agriculture et les autres parties prenantes. Dans ce cadre, une convention-cadre de mise en œuvre de ces PAR est en instance de ratification avec les autres parties prenantes. L’adoption des plans de développement des filières de nouvelle génération à travers la poursuite des programmes contractuels entre l’Etat et les professionnels. Dans ce cadre, 7 projets de contrats programmes pour les filières agrumes, sucre, olives, lait, viandes blanches et viandes rouges ont été approuvés par le Comité Exécutif. Ces contrats programmes ont été transmis aux départements ministériels concernés pour avis.

La dimension relative aux chantiers transverses

Elle concerne en particulier le foncier, l’irrigation, le financement, la transformation digitale, la refonte du système des aides et incitations, les aspects juridiques et réglementaires, etc. Concernant les aspects juridiques, le Département de l’Agriculture compte poursuivre les chantiers de révision et de modernisation du système juridique, législatif et structurel du secteur agricole et de son environnement institutionnel.

Entrepreneuriat des jeunes

La mise en place de centres régionaux pour les jeunes entrepreneurs dans l’agriculture et les industries alimentaires (six centres régionaux ont été ouverts à ce jour), ainsi que la mise en place d’incubateurs au niveau des pôles des institutions de formation professionnelle agricole. Mise en place de mécanismes d’accompagnement financier en partenariat avec le GCAM tels que le programme «Crédit Agricole pour le Maroc – Génération Verte», qui se compose de deux offres : « La Génération Verte pour les Jeunes et la « Génération Verte pour la Melkisation » ainsi que le programme « Dar Almoustatmir Alkaraoui » pour l’accompagnement des jeunes. Il est question en outre de la préparation d’un système d’incitations dans le cadre du Fonds de Développement Agricole pour encourager les projets sur les terres collectives ainsi que l’opérationnalisation de la feuille de route Formation professionnelle agricole qui vise la formation de 140.000 jeunes.
Formation professionnelle agricole : 7.632 stagiaires ont été formés, et 8.180 stagiaires devraient être formés en 2022.

Organisations agricoles “next gen”

Par ailleurs, le ministère travaille sur le développement d’une nouvelle génération d’organisations agricoles à travers la signature de la convention relative au programme national de création d’une nouvelle génération de coopératives agricoles entre les ministères de l’agriculture et du tourisme, qui vise à établir et réaliser le programme national de création de 18.000 coopératives agricoles entrepreneuriales de nouvelle génération, en mobilisant environ 1.100 conseillers agricoles d’ici 2030. Il s’agit aussi du lancement d’une nouvelle génération d’agriculture solidaire à travers la réalisation de 279 projets en voie d’achèvement et la mise en œuvre du programme de pérennisation au profit de 22 projets, ainsi que la programmation de 40 nouveaux projets pour l’année 2022.

Rationalisation

S’agissant de la question de l’eau, la tutelle cite des programmes d’irrigation par la poursuite des efforts de rationalisation et de valorisation de l’utilisation des ressources en eau, l’amélioration du service de l’eau, la modernisation et la réhabilitation des réseaux d’irrigation et l’appui au partenariat public-privé. A fin 2021, 708-000 hectares ont été équipés en irrigation localisée et il est prévu l’équipement de 45.000 hectares supplémentaires au titre de 2022 en vue d’atteindre les 350 mille ha prévus dans le cadre de Green Génération. Il a été question du lancement des travaux sur 70.000 hectares dans le cadre du programme de modernisation des réseaux d’irrigation au niveau des périmètres irrigués, et l’achèvement des travaux sur 22.000 hectares à fin 2021, et il est prévu d’achever les travaux sur 10.050 hectares supplémentaires et de poursuivre les travaux sur 38.050 hectares au titre de 2022. Aussi, le département de tutelle a réussi la réalisation de 35.000 hectares dans le cadre du programme d’extension de l’irrigation à l’aval des barrages à fin 2021, et la programmation de l’achèvement de 1.900 hectares supplémentaires au titre de 2022.

Protection sociale

L’opérationnalisation du chantier de protection sociale n’est pas en reste. Il a été procédé notamment à la signature de la convention-cadre n° 09.21 entre les professionnels et le gouvernement pour la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire au profit des agriculteurs, et la publication du décret relatif à la couverture maladie des agriculteurs, ainsi que l’approbation par le Conseil de gouvernement du projet de loi n° 80.21 relatif à la création du Registre national agricole. Il a été question en outre de l’actualisation des listes des agriculteurs et leur transmission à la Caisse nationale de sécurité sociale pour leur pré-immatriculation.

Semis direct

Dans un autre registre, la tutelle mise sur le lancement d’un ambitieux programme d’un million ha de semis direct en réponse aux effets des changements climatiques. Cette technologie permet de réaliser des rendements supérieurs de 30% dans des conditions climatiques défavorables. Elle permet également de préserver l’humidité du sol, améliorer la matière organique du sol et réduire significativement l’empreinte carbone et les émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole.

Al Jayl Al Akhdar et l’irrigation économes en eau

Depuis la mise en œuvre de la Stratégie Génération Green, plusieurs réalisations phares en matière d’adaptation et de résilience de l’agriculture irriguée sont déjà à l’actif de cette stratégie, en l’occurrence : En matière de promotion des techniques d’irrigation économes en eau, les efforts ont porté sur l’équipement de 109.650 ha en techniques d’irrigation économes en eau, soit 31% de l’objectif fixé par la stratégie agricole Génération Green 2020-2030. En matière de modernisation des réseaux collectifs d’irrigation, une superficie de près de 21.900 ha vient d’être achevée, soit 20% de l’objectif fixé par la stratégie agricole Génération Green 2020-2030. En matière de soutien à la petite agriculture irriguée, une superficie de 42.500 ha de périmètre, soit 21% de l’objectif fixé par la stratégie agricole Génération Green 2020-2030.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.