Al Jayl Al Akhdar : Une nouvelle génération d’agriculteurs émerge

Al Jayl Al Akhdar : Une nouvelle génération d’agriculteurs émerge

La nouvelle stratégie est désormais sur les rails

Ce nouveau dispositif capitalise sur les acquis du secteur et ouvre la voie à l’émergence d’une nouvelle classe moyenne agricole.

Février 2020 marque un nouveau tournant dans l’histoire de l’agriculture marocaine. Une nouvelle vision voit le jour ouvrant de nouvelles perspectives à ce secteur ayant fait ses preuves tout au long des dix dernières années. Cette date marque officiellement la fin du Plan Maroc Vert et ouvre un chapitre qui consacre plus que tout la relève agricole. Baptisé «Al Jayl Al Akhdar» ou «Génération Green», ce nouveau dispositif capitalise sur les acquis du secteur et ouvre la voie à l’émergence d’une nouvelle classe moyenne agricole. Cette feuille de route vient en réponse aux Orientations de SM le Roi contenues dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la première session de la troisième année législative en date du 12 octobre 2018.

Le Souverain a dans ce sens appelé à une consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole ainsi qu’à la création de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural. La finalité étant de «favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole, d’en consolider l’ossature pour qu’en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d’équilibre et de levier de développement socio-économique, à l’image de la classe moyenne urbaine et du rôle clé qui lui est dévolu». En effet, la nouvelle vision agricole tient compte de toutes ces recommandations en consacrant une nouvelle gouvernance au secteur.

A travers cette stratégie, l’agriculture marocaine franchira un nouveau palier de son développement. La stratégie repose sur deux fondements. Le premier concerne la valorisation de l’élément humain et ce conformément aux Hautes orientations royales. La concrétisation de ce pilier est tributaire de l’émergence d’une nouvelle génération de classe moyenne agricole ciblant à terme 350.000 et 400.000 ménages à l’horizon 2030. A cela s’ajoute la naissance d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs, via la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives et la création de 350.000 postes d’emploi au profit des jeunes.

La vision table également sur une nouvelle génération d’organisations agricoles plus innovantes ainsi que de nouvelles mesures d’accompagnement permettant à cette classe moyenne, en l’occurrence les jeunes agriculteurs, de renforcer leurs compétences. Par ailleurs, le second fondement de la stratégie Al Jayl Al Akhdar porte sur la poursuite de la dynamique du secteur, et ce en favorisant le développement humain et social. L’objectif étant de consolider les attributions des filières agricoles afin de dédoubler les chiffres d’affaires à l’export.

Les prévisions tablent à terme sur des exportations de 50 à 60 milliards de dirhams. Le PIB agricole devrait pour sa part atteindre dans les prochaines dix années une valeur oscillant entre 200 à 250 milliards de dirhams. Il est également prévu d’améliorer les process de distribution des produits. Ceci passera par la modernisation de 12 marchés de gros et marchés traditionnels.

Parmi les objectifs de la nouvelle stratégie on cite également la résilience et la durabilité du développement agricole ainsi que l’amélioration de la qualité et de la capacité d’innovation. A cet effet, il sera procédé à l’octroi d’agréments à 120 abattoirs modernes ainsi qu’au renforcement du contrôle sanitaire. Notons que la réalisation de cette stratégie nécessitera une augmentation annuelle du budget du secteur de près de 2,5%.

Al Jayl Al Akhdar en bref

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *