Al Jayl Al Akhdar, une stratégie au service de la terre et de l’homme

Cette stratégie, qui repose sur le socle du Plan Maroc Vert, présente moult avantages au niveau social, dans la mesure où elle apporte des solutions pour l’agriculteur mais également pour le développement et la dynamisation du secteur agricole, en plus de contribuer à la sécurité alimentaire du Royaume.Allier performance économique et impact social, c’est le défi relevé aujourd’hui par la stratégie Al Jayl Al Akhdar. Etant l’héritière du Plan Maroc Vert qui a permis à l’agriculture marocaine de définitivement asseoir sa suprématie, Al Jayl Al Akhdar aspire à continuer sur la même lancée tout en plaçant l’élément humain au cœur du chantier. Car plus qu’une stratégie économique, Al Jayl Al Akhdar revêt une dimension sociale. Dans ce sens, le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, avait indiqué que l’élément social constitue l’un des traits les plus saillants de la stratégie Génération Green (2020-2030), conçue et élaborée conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI.

Le ministre avait expliqué que cette stratégie, qui repose sur le socle du Plan Maroc Vert, présente moult avantages au niveau social, dans la mesure où elle apporte des solutions pour l’agriculteur mais également pour le développement et la dynamisation du secteur agricole, en plus de contribuer à la sécurité alimentaire du Royaume. Ladite stratégie, a-t-il poursuivi, bénéficiera à un grand nombre de la population rurale pour qu’elle devienne une classe moyenne agricole et permettra également l’accès de 400.000 ménages agricoles à cette même classe. Évoquant le volet financement, le ministre a noté que la stratégie bénéficiera de l’appui de la Banque mondiale. «800 millions de dollars sont déjà disponibles pour financer ce plan», a-t-il dit, ajoutant que le Crédit Agricole du Maroc accompagnera les dispositions de cette stratégie importante dans son volet portant sur l’élément humain et sur la classe moyenne rurale, à travers le déploiement d’une offre destinée aux jeunes porteurs de projets dans le monde rural.

Les jeunes sont ainsi au cœur des préoccupations. Mais la classe moyenne n’est pas en reste car la stratégie aspire également à l’émergence d’une classe moyenne dans le monde rural. En effet, la nouvelle vision stratégique du secteur agricole a été élaborée conformément aux Hautes orientations royales contenues dans le discours du Souverain à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 3ème année législative de la 10ème législature (12 octobre 2018). Dans ce discours SM le Roi avait appelé «à une consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et à la création de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural», en vue de «favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole, d’en consolider l’ossature pour qu’en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d’équilibre et de levier de développement socio-économique, à l’image de la classe moyenne urbaine et du rôle clé qui lui est dévolu».

Selon M. Akhannouch qui s’exprimait lors de la présentation de la stratégie, le secteur agricole marocain ambitionne de franchir un nouveau palier dans son développement, faisant observer que la nouvelle stratégie agricole se base sur deux grands fondements, à savoir la valorisation de l’élément humain, conformément aux Hautes orientations royales, et cela à travers l’émergence d’une nouvelle génération de classe moyenne agricole (350.000 à 400.000 ménages), et la naissance d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs, via la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives et la création de 350.000 postes d’emploi au profit des jeunes. Cette classe moyenne et ces jeunes agriculteurs pourront également recourir à une nouvelle génération d’organisations agricoles plus innovantes et bénéficier de nouvelles mesures d’accompagnement leur permettant de renforcer leurs compétences, avait assuré le ministre.

Il faut préciser que la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole, baptisée «Al Jayl Al Akhdar 2020-2030», se base sur deux principaux fondements, à savoir la valorisation de l’élément humain, en particulier les jeunes, et la poursuite de la dynamique de développement du secteur, en favorisant le développement humain et social.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *