Alban Mabille : «Le Maroc a été identifié comme une priorité pour soutenir notre croissance»

Alban Mabille : «Le Maroc a été identifié comme une priorité pour soutenir notre croissance»

Entretien avec Alban Mabille de Poncheville, directeur du Développement de Radisson Hotel Group pour l’Afrique du Nord

Le Radisson Hotel Group élargit son ancrage sur le plan continental. Le groupe hôtelier, présent dans 120 pays, réalise actuellement une expansion record en Afrique du Nord. L’objectif étant d’atteindre 50 hôtels dans la région d’ici 2025. Alban Mabille de Poncheville nous parle de la stratégie du Groupe ainsi que ses ambitions de développement au Maroc.

ALM : Qu’est-ce qui a motivé vos choix de destination et votre politique d’expansion en Afrique, et au Maroc particulièrement ?
Alban Mabille : Le continent africain a toujours été au cœur de la stratégie de développement de Radisson Hotel Group. Avec une présence depuis plus de 20 ans nous avons aujourd’hui un portefeuille d’environ 100 hôtels, en opération et en développement avec la vision d’arriver à 150 hôtels en opération et en développement d’ici 2025. Si historiquement la présence du groupe était plus importante en Afrique subsaharienne, nous avons depuis maintenant 3 ans accentué notre focus sur l’Afrique du Nord, région qui comprend les pays du Maghreb ainsi que la Libye et l’Égypte. En tant que première destination touristique d’Afrique, alimentée par la croissance constante des segments affaires et loisirs, le Maroc a été identifié comme une priorité pour soutenir notre croissance et réaliser des synergies opérationnelles. Le pays se positionne également comme l’une des portes d’entrée du continent africain et joue un véritable rôle de lien avec l’Europe. Notre stratégie d’expansion s’appuie sur cette position forte dont bénéficie le Maroc.

Quelles sont vos ambitions pour le Maroc ?

Nous regardons de manière proactive à accroître notre présence dans chacune des villes clés que sont Casablanca, Marrakech, Rabat et Tanger. Ces villes jouent un rôle important dans le dynamisme marocain. Elles offrent ainsi l’avantage d’avoir une composante affaires et loisirs qui nous réassure dans les performances positives de ces marchés, et ce pour nos différentes marques et modèles d’exploitation, que ce soit les hôtels urbains ou les résidences hôtelières. Mais aussi, la diversification de l’offre touristique du pays ouvre de nouvelles opportunités pour les séjours urbains, les stations balnéaires et les séjours culturels. En plus des villes touristiques connues, nous voyons l’émergence de nouvelles destinations telles que Al Hoceima, Dakhla et Saïdia. Chacune de ces nouvelles destinations présente un fort potentiel pour compléter notre présence sur le marché marocain.

Que pense Radisson Hotel Group du développement de l’offre relative au tourisme interne et local ?

La récente pandémie liée à la Covid-19 aura permis de mettre en avant l’importance pour une destination de disposer d’une clientèle domestique forte, situation dont le Maroc jouit et qui a permis de maintenir une activité soutenue durant la saison estivale, notamment dans les stations balnéaires. Cette tendance a été d’autant plus accentuée par les Marocains qui voyagent habituellement à l’étranger et qui sont restés au Maroc, contribuant à soutenir les destinations locales tout en donnant l’avantage à ces personnes de découvrir ou redécouvrir le pays.

Quel rôle peut jouer le groupe dans ce sens, notamment dans la promotion des destinations où il est implanté ?

Radisson Hotel Group croit dans le développement de ces destinations et nous sommes fiers de participer à leur promotion. Notre récent partenariat avec Madaef, première société d’investissement touristique marocaine, s’est traduit par le développement de sept hôtels supplémentaires dans les principales destinations de loisir du pays. En lien direct avec ces récentes additions, nous nous attachons également à inclure les communautés locales afin de leur faire bénéficier directement de notre développement. Cela se traduit par l’emploi et la formation de ressources humaines au niveau local ou encore par la prise en compte et la préservation de l’environnement immédiat dans lequel nos hôtels sont installés. Le Maroc présente aussi un maillage de villes secondaires qui contribuent directement et indirectement au tissu économique du Royaume. Si l’offre hôtelière y est encore peu développée, nous sommes convaincus du potentiel à moyen terme, notamment au travers de produits adaptés à une hôtellerie milieu de gamme.

Est-ce que Radisson Hotel Group prévoit une expansion dans d’autres régions du continent africain, en considérant le Maroc comme étant un hub axial dans sa stratégie d’expansion ?

Dans le cadre de notre nouvelle stratégie de développement en Afrique, nous avons subdivisé nos régions à travers le continent en fonction des priorités et des potentiels. Dans la continuité de notre volonté d’équilibrer notre présence sur le continent, l’Afrique francophone et plus particulièrement l’Afrique de l’Ouest représente une région d’opportunités où le Maroc se positionne comme partenaire mais aussi apporteur de capitaux.

Compte tenu du contexte pandémique, quelles sont les grandes lignes de la stratégie du groupe pour assurer une reprise consistante de son activité ?

Les résultats de la pandémie ont montré deux tendances majeures : la résilience des résidences hôtelières dans l’ensemble du secteur et la croissance rapide du segment Loisirs et de la demande domestique. Nos récentes signatures répondent à ces tendances et préparent également notre avenir, un avenir qui se prépare en assurant une présence sur tous les segments, en capitalisant sur les priorités du marché et en bénéficiant de la reprise post-Covid. Les conversions ont été et resteront une priorité dans notre stratégie d’expansion, en particulier après la pandémie, car il y a moins de liquidités pour de nouveaux développements. Nous cherchons donc à nouer des partenariats plus larges avec des chaînes locales ou régionales. Nous avons également démontré une grande flexibilité face au climat d’investissement actuel. Nous sommes parvenus à non seulement fournir des solutions sur mesure pour chaque projet, mais également à rationaliser nos relations avec nos investisseurs, en évaluant les meilleurs timings en termes d’ouvertures, d’allocations budgétaires, de coût de développement et d’allocation des espaces. Pour répondre aux besoins des propriétaires d’hôtels indépendants, qui cherchent principalement à avoir de la visibilité auprès de leur cible et à conforter la confiance des consommateurs envers leur établissement, le groupe a lancé une nouvelle marque : Radisson Individuals. Cette marque est destinée aux hôtels individuels qui réussissent à obtenir des notes solides de service, profitent d’identités existantes et établies mais qui souhaitent rester indépendants ou prévoient une transition progressive vers l’une des marques phares du groupe. Cette initiative démontre une fois de plus la capacité de notre groupe à fournir des solutions qui, en plus de soutenir nos partenaires, reflètent également notre fort intérêt pour les conversions. Des conversions qui offrent à l’entité partenaire tous les avantages de notre réseau avec des prérequis limités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *