Algoculture en offshore : Un projet pilote sur les rails au sud d’Agadir

Algoculture en offshore : Un projet pilote sur les rails au sud d’Agadir

La zone Sidi R’bat située à 60 km au sud d’Agadir accueillera un projet pilote d’algoculture en offshore porté par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA).

L’aquaculture constitue un potentiel de développement considérable pour l’activité économique nationale. Pour mettre en évidence ce grand potentiel, l’ANDA a réalisé des plans d’aménagement aquacole tout au long des côtes marocaines dont les principaux objectifs sont : la contribution au développement durable des ressources halieutiques, l’augmentation de manière notable de la part de l’aquaculture dans la production halieutique afin de diminuer la pression sur le stock naturel, le développement de manière harmonieuse des activités aquacoles en tenant compte des capacités et des spécificités locales, la contribution au développement durable de l’aquaculture, à travers la réalisation d’une gestion concertée des ressources et de l’espace, et l’accroissement de la contribution de l’aquaculture à l’économie de la région. D’autre part, le Maroc s’inscrit dans l’approche globale pour la contribution à la diminution du réchauffement climatique par la réduction de C02 en adoptant la Ceinture Bleue qui propose le développement de l’algoculture parmi les solutions qui contribuent à l’atténuation des conséquences liées au changement climatique. Afin de consolider cette politique et encourager les investisseurs à développer l’aquaculture offshore au Maroc, l’ANDA lance une nouvelle initiative afin de mieux orienter les investisseurs et qui porte sur un projet pilote d’algoculture en offshore dans la région de Souss-Massa -Zone Sidi R’bat.

En effet, plusieurs zones favorables à l’algoculture ont été identifiées dans le cadre des études menées par l’ANDA, notamment au niveau de la région de Souss-Massa connue par la richesse de son milieu. Le plan d’aménagement aquacole a identifié une zone de 360 ha destinée à abriter des projets d’algoculture. Au total, 24 concessions, de 15 ha chacune, sont réservées aux projets d’algoculture au niveau de cette zone. Ce projet fait actuellement l’objet d’un appel d’offres lancé par l’ANDA pour sélectionner un prestataire privé qui se chargera de l’assistance technique pour la réalisation de ce projet pilote et qui lui donnera les indicateurs techniques et économiques lui permettant de mieux orienter les investisseurs aquacoles dans le domaine de l’algoculture en offshore dans ladite région tout en définissant le montage technico-économique de l’activité algocole adapté à la zone Sidi R’bat en déterminant également les contraintes liées au site d’implantation du projet d’algoculture et les actions correctives qui doivent être menées pour atteindre les objectifs de production.

Ainsi, le prestataire sélectionné analysera toute l’information disponible pour la caractérisation du milieu (climat, paramètres océanographiques et hydrobiologiques) avec un zoom sur les parcelles dédiées à l’algoculture. L’ANDA mettra à la disposition de celui-ci toute l’information collectée lors de l’étude du plan d’aménagement aquacole de la région Souss-Massa.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *