Anas El Arras : «On travaille avec des entités marocaines pour créer une nouvelle dynamique de collaboration»

Anas El Arras : «On travaille avec des entités marocaines pour créer une nouvelle dynamique de collaboration»

Entretien avec Anas El Arras, directeur général de Algarve Tech Hub

Fraîchement nommé en tant que directeur général de l’entité portugaise Algarve Tech Hub, Anas El Arras fait partie des jeunes profils marocains ayant percé sous des cieux internationaux.
A l’âge de 35 ans,
M. El Arras compte à son actif un parcours hors-normes, couronné par une décoration royale en 2014. Dans cet entretien, Anas El Arras se livre à ALM par rapport à ses nouvelles fonctions et partage ses ambitions de tisser des liens fructueux entre le Maroc, sa mère patrie, et le Portugal, son pays d’accueil.

ALM : Présentez-nous en bref votre parcours professionnel…

Anas El Arras : Lauréat et major de la trente-cinquième promotion de l’Ecole royale de l’air, ma carrière a débuté en tant qu’officier pilote dans les rangs de l’Armée de l’air. Plus tard, j’ai travaillé dans le domaine de la recherche aéronautique en Corée du Sud, avant d’entamer une carrière dans le monde des mégaprojets industriels entre le Japon, le Qatar, l’Indonésie et le Canada, pour être ensuite nommé en 2015 président-directeur général d’une multinationale allemande pour piloter ses projets au Moyen-Orient. Depuis 2018, je me suis tourné vers le monde des affaires et des investissements, en créant une plate-forme de conseil novatrice : GrowIN Portugal, qui aide à faciliter et à accompagner les investisseurs étrangers souhaitant s’installer au Portugal.

Vous occupez actuellement le poste de directeur général de Algarve Tech Hub. Que représente pour vous cette nomination ?
Je suis extrêmement honoré et reconnaissant pour ce nouveau rôle, mais surtout pour la confiance et le soutien de toutes les parties prenantes impliquées. À mes yeux, l’Algarve a tout ce qu’il faut pour devenir l’un des principaux écosystèmes d’innovation au monde. Je m’engage à mettre à profit mes connaissances et mon réseau de contacts pour réaliser notre vision commune.

De par ce poste, comptez-vous créer des synergies entre Algarve Tech Hub et les entreprises marocaines ? Sur quel volet porteront-elles ?
Cela fait plusieurs mois qu’on travaille avec plusieurs entités au Maroc pour justement créer une nouvelle dynamique de collaboration et d’échange entre les deux pays. Il y a deux mois, GrowIN Portugal et l’Agence de développement du digital (ADD) ont lancé une initiative pour soutenir l’internationalisation des startups marocaines et portugaises en signant un accord stratégique. Ce partenariat favorise la promotion de la coopération entre les deux organisations, en mettant l’accent sur le soutien à l’expansion des startups dans leurs écosystèmes respectifs. De plus, on travaille de près avec le Conseil d’Affaires Maroc/Portugal de la CGEM, le patronat marocain, dont je suis le représentant au Portugal, pour mettre en place de nouvelles perspectives de collaboration entre les entreprises des deux pays. Actuellement, il y a aussi une dynamique très intéressante qui s’inscrit aussi dans le cadre des entrepreneurs et hauts potentiels marocains au Portugal qui font partie de la 13ème région du Maroc et dont je suis le représentant au Portugal. L’ambassade du Royaume du Maroc au Portugal joue un rôle très important dans ces dynamiques.

Quel regard portez-vous sur le développement du monde des affaires au Maroc et quelles sont vos ambitions dans ce sens?
Le Maroc se développe à une cadence très intéressante et est devenu la plateforme de référence pour plusieurs industries ainsi que pour tout intervenant ayant l’ambition de se positionner sur d’autres marchés dans le continent africain. Le monde des affaires au Maroc est à très fort potentiel et je compte personnellement y contribuer davantage en collaborant avec l’ADD et en contribuant aux efforts du Groupe d’impulsion économique Maroc-Portugal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *