EconomieUne

André Azoulay valorise la cité des alizés comme il se doit !

Essaouira primée parmi d’autres aux 1ers Morocco Tourism Awards

Consécration : Les 1ers Morocco Tourism Awards, remis mardi soir à Rabat, sont non seulement un moment de célébration mais aussi de valorisation de villes marocaines. Essaouira, élue destination de l’année 2023, en est une. Egalement de la partie, le conseiller de SM le Roi la célèbre à sa juste valeur !

Bien qu’il soit conscient de son «illégitimité» à l’événement initié par le média spécialisé Tourisma Post et d’autres professionnels de taille, André Azoulay ne manque pas de mettre en avant la destination primée lors des 1ers Morocco Tourism Awards. Le tout en révélant ses feelings.

L’émotion au summum

«Je reçois le Prix pour Essaouira avec bonheur et fierté ! C’est un moment très émouvant pour moi». Ainsi s’exprime le conseiller de SM le Roi à propos de la destination primée. L’occasion pour lui de mettre aussi en avant la portée de cette ville. «Essaouira incarne aujourd’hui ce que notre pays, le Maroc, a de plus précieux, de plus rare, de plus singulier», estime l’illustre personnalité. Pour lui, quand le tourisme s’exprime pour des valeurs qu’Essaouira a choisies, c’est ce secteur qui, en lettres de noblesse, permet «aujourd’hui à notre pays, un peu partout dans le monde, de tenir très haut le flambeau, à la fois, de l’enracinement, dans ce qui fait une grande civilisation et dans un temps, un monde, des espaces autour de nous où la régression sociale envahit les rivages». «Le Maroc hisse très haut le pavillon de la résilience et de la modernité sociale et de ce que l’humanité doit être. Nous Marocains aujourd’hui avons tous le devoir et l’immense plaisir de dire notre histoire à tous les autres. Quand ils sont amnésiques ou quand ils oublient, le Maroc n’oublie pas, il avance et résiste. Ce message marocain gagne aujourd’hui. Avec la mobilisation et les choix qu’a faits Essaouira il y a longtemps, nous n’étions pas dans la situation de régression générale que nous connaissons aujourd’hui. C’était il y a 32 ans quand nous avons choisi de faire renaître Essaouira autour de ses valeurs de modernité sociale qui sont celles de la richesse de toutes les diversités. Le Maroc, le seul dans cet ADN, permet d’être à la fois le plus pluriel, le plus uni et exemplaire et mieux reconnu que jamais», avance-t-il. Entre-temps, il attire l’attention sur une émission.

Ce programme télévisé méconnu des médias marocains

«Il y a environ un mois, la plus grande et ancienne émission américaine au monde et vue par plusieurs centaines de millions de par la planète a mis Essaouira à son programme», rappelle le conseiller. Pour lui, c’est « un exploit totalement hors de notre portée auquel nous n’avions jamais pensé parce que nous aurions dû le faire avant». Cependant, il n’hésite pas lors de cette cérémonie à s’exprimer sur la communauté des médias qui lui est particulièrement «chère et familière». «Quand nous avons réussi cet exploit, je n’ai pas vu deux mots dans la presse marocaine. Je me suis posé des questions. Je suis désolé de partager avec vous cela mais c’est une grande nouvelle, c’est un moment incroyable qui est à mettre au crédit de tous et de ce Maroc qui est capable de franchir tous les obstacles», poursuit-il. Pour rappel, les nuitées à Essaouira en 2023 ont progressé de 43%. C’est la plus forte augmentation de tout le Maroc. Cependant, les nationaux font jusqu’à six heures pour y arriver. «C’est paradoxal alors que c’est plus facile de le faire de Paris, de Bruxelles, de Madrid, de Londres, ou de Düsseldorf», commente-t-il en faisant le rapport avec Rabat ou Casablanca tout en attirant l’attention des professionnels du tourisme sur cela. «Dans quelques semaines, il y aura un direct Tanger-Essaouira», annonce le conseiller de SM le Roi qui prend l’histoire pour un moteur à Essaouira. «Protégeons nos belles pierres c’est ce que nous avons fait depuis une trentaine d’années et ça marche. Notre pays est très riche de belles histoires. La culture aussi ce n’est pas simplement le fait que nous ayons 11 festivals de musique à Essaouira», recommande-t-il. Entre-temps, il rappelle également le rassemblement depuis une vingtaine d’années des milliers de musulmans et juifs du Maroc pour le bonheur d’être ensemble. «Ce n’est plus possible dans d’autres pays. Le Maroc sait le faire», constate-t-il en rappelant l’organisation en 2024 de grands événements tous les mois à Essaouira. «C’est ce qui a fait la destination», livre-t-il en guise de recette.

Du côté des autres gagnants

Outre cette cité, le Prix Hommage est remis à Omar Kabbaj, président du Groupe Interdec Maroc. Le Prix de l’hôtelier de l’année est attribué à Noury Saladin, DG du Movenpick Marrakech. De son côté, l’hôtel Fairmont La Marina Rabat -Salé est nommé l’établissement hôtelier de l’année. Un prix qu’il célèbre avec son équipe en grande pompe sur place. Quant au Groupe hôtelier de l’année, c’est l’Hivernage qui en est sorti gagnant. De plus, Atlas Voyages est désignée l’agence de l’année. A son tour, l’agence DMC de l’année n’est autre que S’Tours. Le restaurateur de l’année étant Imane Rmili, présidente de la Fédération natioanle des restaurateurs. Pour sa part, Hala Benkhaldoun et son agence Intrepid Travel Morocco, connue aussi pour l’écotourisme entre autres, a remporté un prix pour son engagement social pour les guides. La femme de l’année étant Rkia Alaoui, présidente du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima. A son tour, la société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout remporte le Prix de l’éco-responsable de l’année. De même, le PDG de Travel Link Morocco, Naït Othman, est nommé le jeune Espoir de l’année. De leur côté, Hamid Bentahar, président de la CNT, et Adel El Fakir, DG de l’ONMT, sont respectivement nommés leader et personnalité de l’année. De quoi consacrer leurs éminents apports pour le secteur.

Articles similaires

EconomieUne

Grâce à ses atouts riches et diversifiés : Le Nord mise sur le tourisme multidimensionnel

La ville du détroit est promise à un bel avenir dans ce...

AutomobileUne

La nouvelle Kia citadine conjugue modernité et audace

La nouvelle Kia Picanto débarque sur le marché marocain. Disponible à partir...

EconomieUne

Efficacité énergétique dans l’industrie : La deuxième phase du projet AEEIM de l’ONUDI lancée

Cette nouvelle étape se distingue par la mise à disposition d’une offre...

EconomieUne

Protection des zones oasiennes : M. Sadiki met en exergue l’expérience marocaine

Selon le ministre, le Maroc a adopté une stratégie nationale intégrée adossée...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux