Anouar Benazzouz : «Le prêt accordé par la BEI est une grande preuve de confiance»

Anouar Benazzouz : «Le prêt accordé par la BEI est une grande preuve de confiance»

Entretien avec Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM)

Malgré la difficulté de l’exercice 2020, la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a pu résister à la conjoncture et a bouclé l’année sous des perspectives prometteuses. Le conseil d’administration d’ADM, qui s’est tenu récemment, a tracé des orientations ambitieuses pour l’exercice 2021. Des chantiers structurants seront menés durant l’année. De même, l’opérateur vient de contracter un prêt inédit de la BEI pour financer le projet d’automatisation lancé dans le cadre de sa stratégie de transformation visant à industrialiser l’exploitation du réseau autoroutier. Dans cet entretien, Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, dévoile les principaux chantiers de l’année 2021 et revient sur les actions phares ayant marqué l’exercice 2020.

ALM : Le conseil d’administration d’ADM vient d’approuver un prêt de la BEI. Quelle est la particularité de ce contrat de financement ?

Anouar Benazzouz : Lors de sa réunion du 25/12/2020, le conseil d’administration d’ADM a approuvé un contrat de financement avec la Banque européenne d’investissement (BEI) d’un prêt d’un montant de 85 millions d’euros, soit l’équivalent de 893 millions DH. Ce contrat a pour objet de financer le projet d’automatisation lancé par ADM dans le cadre de sa stratégie de transformation visant à industrialiser l’exploitation du réseau autoroutier.
D’un coût global de 1 milliard DH, ce projet ambitionne de moderniser le métier d’exploitation et de hisser le niveau de service sur les autoroutes nationales aux standards des meilleurs concessionnaires internationaux.
Deux particularités sont à souligner pour ce contrat de prêt : d’une part, et exceptionnellement, la BEI a donné son accord pour financer jusqu’à 90% du coût du projet, ce seuil de financement est habituellement plafonné à 50%. D’autre part, la BEI a accordé ce prêt à ADM sans la garantie souveraine et à des taux préférentiels, une première dans l’histoire d’ADM et une grande preuve de confiance. Les principales caractéristiques du prêt sont : son montant (85 millions d’euros, soit l’équivalent de 893 millions DH), sa maturité (15 ans, dont 3 ans de grâce par tranche) et le fait qu’il soit sans garantie de l’Etat.

Avez-vous prévu d’autres contrats de financement avec des institutionnels, à l’instar de la BEI, au titre de l’exercice 2021 ?

En plus du financement du projet d’automatisation, le projet d’élargissement à 2X3 voies de l’autoroute de Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca et celui de la construction de l’autoroute Tit Melil-Berrechid sont financés par la BEI et le Fonds arabe de développement économique et social (FADES).

ADM se fixe un plan d’action ambitieux pour l’exercice 2021. Quelles sont les grandes lignes de ce dispositif et quels sont les principaux investissements prévus pour cette année ?

Le plan d’action 2021 a été élaboré autour des axes prioritaires suivants. Citons en premier le projet de triplement à 2×3 voies de l’autoroute Casablanca – Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca. Il s’agit d’un chantier complexe, mené sous circulation, visant à améliorer la sécurité et la fluidité du trafic, sur le plus grand nœud de transit de tout le flux Nord-Sud du Royaume. La deuxième phase de ce chantier est en cours d’exécution sous forme de 4 lots, à savoir : la bifurcation d’Ain Harrouda à l’échangeur de Tit Mellil (12,8 km) (lot 1), l’échangeur de Tit Mellil à la bifurcation de Lissasfa (18,2 km) (lot 2), l’échangeur de Sidi Maarouf à la gare de péage de Bouskoura (15,3 km) (lot 3) et la gare de péage de Bouskoura au nœud autoroutier de Berrechid (10,7 km) (lot 4).

Notons que les lots 1 et 4, qui ont été attribués à de grandes entreprises BTP marocaines, enregistrent un taux d’avancement de 64% ; les travaux des lots 2 et 3 démarreront en 2021. Le projet de construction de l’autoroute Tit Melil-Berrechid fait également partie des axes prioritaires de l’année 2021. C’est une nouvelle autoroute qui sera construite sur un linéaire de 29 km, et qui fait partie du projet d’adaptation, à court et moyen termes, de la capacité de l’axe Rabat-Berrechid aux besoins de sécurité et de confort. Parmi les chantiers prévus, l’augmentation du rythme de l’entretien périodique de la chaussée autoroutière avec un écosystème marocain constitué d’entreprises nationales de BTP. L’objectif étant d’entretenir 97 km d’autoroutes en 2021 par rapport à 70 km en 2020. Il sera également procédé à l’accélération du déploiement du plan d’automatisation de l’exploitation aussi bien en termes d’investissement qu’en infrastructure ou de digitalisation des services. L’objectif étant de placer les nouvelles technologies au cœur des déplacements sur le réseau autoroutier pour offrir plus de sécurité et de confort au client-usager.

Malgré la difficulté du contexte 2020 vous avez réussi à maintenir la cadence de vos projets. Quel bilan faites-vous de cet exercice inédit ?

Pour faire face au contexte inédit de 2020, ADM a mis en place une stratégie de gestion de crise articulée sur 5 axes. Citons à cet effet la protection des usagers et de l’ensemble des Ressources humaines à la fois d’ADM et celles des différents partenaires à travers la mise en place des recommandations et des mesures d’hygiène et de sécurité, la continuité du service public aux standards de sécurité à l’adresse des usagers contraints de se déplacer et le maintien des travaux de maintenance et d’entretien périodique de l’infrastructure autoroutière. Il a été procédé on cette période de faible trafic à l’accélération de la cadence des chantiers de triplement de l’autoroute Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca ainsi que l’optimisation de la trésorerie nécessaire, le décalage des charges et la disposition de liquidité minimale indispensable pour atteindre les objectifs précités.

Par ailleurs, durant la crise sanitaire, ADM a pris des actions fortes afin d’épauler au mieux le tissu économique qui gravite autour de son activité, en l’occurrence l’application systématique de la clause de préférence nationale, sauf condition imposée par les bailleurs de fonds. ADM a par ailleurs assoupli les modalités de règlement des fournisseurs et a raccourci les délais de règlement. De même, la voie électronique a été privilégiée dans les contacts avec les fournisseurs afin de tenir compte des contraintes sanitaires et de mobilité. En parallèle, ADM déploie depuis le mois d’avril un portail des marchés relatif à la dématérialisation des procédures de passation de ses marchés. On cite également le maintien de la passation des marchés d’ADM et des chantiers en cours d’exécution.

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur la santé financière d’ADM et quels sont les principaux enseignements tirés de cette conjoncture ?

Les mesures de confinement et de restriction de la circulation qui ont accompagné la crise sanitaire de Covid-19 ont eu un impact direct sur le trafic autoroutier et en conséquence sur les recettes d’ADM et sa trésorerie. Globalement, le trafic autoroutier et les recettes de péage ont enregistré en 2020 une baisse de 30% par rapport à l’année 2019. Face à cette situation inédite et imprévisible qui a mis la trésorerie d’ADM sous pression, ADM a mis en place un plan de rationalisation et de priorisation des dépenses axé sur deux leviers, en l’occurrence la réduction des charges courantes principalement liées à notre activité d’exploitation et rationalisation des dépenses, l’ensemble en phase avec la baisse du trafic ainsi que la reprogrammation du budget d’investissement lié à la construction de certains chantiers d’infrastructure.
Enfin, nous soulignons que nous sommes mobilisés pour gérer au mieux cette crise mondiale exceptionnelle, dans une dynamique de changement et d’adaptation dans laquelle ADM s’est inscrite depuis plus de 4 ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *