970x250

ANP : 68% du trafic généré par les ports de Jorf Lasfar et Casablanca

ANP : 68% du trafic généré par les ports de Jorf Lasfar et Casablanca

Malgré la baisse de leur activité à fin août 2022

Le trafic portuaire recule de 1,2% à fin août 2022 comparativement à la même date en 2021. Selon l’Agence nationale des ports (ANP), le volume global des marchandises ayant transité par les ports dont elle assure la gestion s’élève à plus de 60,91 millions de tonnes contre 61,01 à la même période durant l’année passée. Il en ressort qu’à eux seuls deux ports représentent 68% du trafic global durant les huit premiers mois de l’année malgré des baisses de leur activité. Il s’agit des ports de Casablanca et Jorf Lasfar. Se chiffrant à plus de 23,33 millions de tonnes à fin août 2022, le port de Jorf Lasfar arrive en tête avec une quote-part de 38,7%.

Ce port a connu une quasi-stagnation de son activité (-0,1%) par rapport à la même période de l’année précédente avec un volume qui atteint 7,38 millions de tonnes (-16%) à l’export et 15,28 millions à l’import (6,5%). En deuxième place, le port de Casablanca représente 29,3% du trafic global avec plus de 17,63 millions de tonnes de marchandises ayant transité par ce port enregistrant une baisse de 12,2%. A l’export, le port de Casablanca régresse de 37,3% réalisant un volume d’environ 4,23 millions de tonnes contre plus de 12,21 à l’import, en progression de 6,5%. Avec une quote-part de 11%, les ports de Safi, à savoir Safi Ville et Safi Nouveau port, ont enregistré respectivement -8,9% (4,14 millions de tonnes) et +17,7% (2,4 millions de tonnes). La quatrième place revient quant à elle au port d’Agadir qui représente 7,2% du trafic global avec plus de 4,31 millions de tonnes, en hausse de 18,4% à fin août 2022 comparativement à la même période en 2022. A noter la belle performance du port d’Agadir en termes d’exportation réalisant une hausse de 34,1% contre une progression de 9,6% à l’import. En cinquième position on retrouve le port de Mohammedia qui détient une part de 6,3% de l’activité portuaire enregistrant à ce titre un volume de 3,82 millions de tonnes, en croissance de 24,8%. Le volume des marchandises ayant transité à l’export via ce port est en baisse de 98,2% contre une hausse de 19,4% à l’import.

Le port de Nador est en sixième place avec une part de 4,4% du trafic global, soit 2,65 millions de tonnes, en augmentation de 3% par rapport à fin août 2022. Il a connu une baisse des exportations de 14,2% et une hausse des importations de 11,2%. Dans ce classement, le port de Laâyoune représente 2,3% du trafic global avec environ 1,38 million de tonnes, en hausse de 12,3% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2021. Pour ce qui est des ports de Dakhla et de Tan-Tan, ils ont enregistré des croissances respectives de 15,2% (425.909 tonnes) et de 146,6% (95,671 tonnes). Par mode de conditionnement, les vracs solides détiennent une quote-part de 59,9% avec un volume de 35,88 millions de tonnes, en baisse de 4,9% à fin août 2022. Représentant 21,9% du trafic global par mode de conditionnement, les vracs liquides ont comptabilisé une hausse de 8% (13,18 millions de tonnes) à fin août 2022. Constituant 13,8% du trafic global, les conteneurs enregistrent un recul de 0,4% avec un volume de plus de 8,34 millions de tonnes. Au cours des huit premiers mois de l’année 2022, leur activité plein-vide s’élève à 860.719 EVP (Equivalent vingt pieds), en retrait de 2,4% par rapport à la même période en 2021.

Sur la même période, on notera que le trafic passager est en croissance de 977% avec 963.453 passagers ayant transité par les ports gérés par l’ANP (504.136 entrées et 457 sorties) contre 89.458 passagers à la même période en 2021. Au seul mois d’août 2022, les vracs solides s’élèvent à 4,77 tonnes, en hausse de 2% par rapport au huitième mois de l’année 2021. Pour leur part les vracs liquides atteignent au mois d’août 2022 plus de 1,42 million de tonnes marquant une baisse de 14%. Pour ce qui est du nombre de passagers enregistrés au niveau des ports gérés par l’ANP durant le huitième mois de l’année, il s’élève à 441.325 personnes contre 35.403 passagers au mois d’août 2021, en progression de 1.146,6%.

Phosphates, céréales et hydrocarbures…

Plusieurs éléments marquants ressortent de l’évolution des principaux trafics durant les huit premiers mois de l’année 2022. Réalisant 6,60 millions de tonnes à l’import, le trafic des céréales est en hausse de 23,3% par rapport à la même période en 2021. Concernant les hydrocarbures, le volume enregistré atteint globalement 7,60 millions de tonnes (+16,2%) dont 6,84 millions de tonnes à l’import (en hausse de 14,6%). Pour leur part, les exportations du phosphate se chiffrent à 3,31 millions de tonnes, en baisse de 45,9% par rapport à fin août 2021. Du côté des exportations des engrais, elles affichent un recul de 13,5% réalisant en volume plus de 6,45 millions de tonnes. A noter la bonne performance enregistrée à l’export par les agrumes et primeurs qui dévoilent une croissance fulgurante de 195,6% au cours des huit premiers mois de l’année 2022 enregistrant un volume de 101.854 tonnes de marchandises transitant par les ports gérés par l’ANP.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *