ANP : Une solidité financière confirmée à fin 2019

ANP : Une solidité financière confirmée à fin 2019

L’agence a vu son chiffre d’affaires grimper de 4,1%

La performance a été au rendez-vous pour l’Agence nationale des ports (ANP). Les comptes arrêtés à fin 2019 démontrent une dynamique opérationnelle et d’une solidité financière. En témoigne la hausse de l’activité au niveau des différents ports gérés par l’ANP. Le volume traité au niveau des infrastructures portuaires de l’ANP s’est consolidé de 3,2% pour atteindre à fin 2019 les 88 millions de tonnes.
Cette hausse s’explique par l’augmentation de 12,6% du trafic du charbon dont le volume a dépassé les 10 millions de tonnes contre 8,95 millions de tonnes une année auparavant ainsi que par l’augmentation de 20% du trafic du soufre ayant affiché un volume de 6,6 millions de tonnes en 2019 contre 5,5 millions de tonnes l’année passée.

L’ANP relève également l’augmentation du trafic des conteneurs. Ce dernier a grimpé de 2,5% pour s’établir à 12,4 millions de tonnes en 2019 contre 12,1 millions de tonnes une année plus tôt. En revanche, le trafic de phosphate a baissé d’environ 14% en 2019 pour s’établir à 9,6 millions de tonnes contre 11,2 millions de tonnes enregistrées au titre de l’exercice 2018. L’ANP a par ailleurs affiché des agrégats financiers solides. Ceci s’illustre par une hausse de 4,1% du chiffre d’affaires ayant atteint en 2019 les 1,85 milliard de dirhams contre 1,78 milliard de dirhams. Les charges d’exploitation ont pour leur part affiché un montant de 1,74 milliard de dirhams en 2019 contre 1,67 milliard de dirhams enregistrés une année auparavant. Cette hausse, qui est évaluée à 4,1% en glissement annuel, est expliquée, selon l’ANP, par l’effet conjugué de l’augmentation des prestations de service de 11,3 millions de dirhams et la baisse des achats d’études de 20,8 millions de dirhams.

Parmi les facteurs révélés, on cite également la baisse des charges relatives à la maintenance de 34,6 millions de dirhams suite à la diminution des charges de dragage de 54,5 millions de dirhams et de déroctage de 32,8 millions de dirhams sans oublier la hausse des charges de la maintenance des biens immobiliers et mobiliers de 52,7 millions de dirhams. L’ANP énumère également la baisse des charges de personnel de 7,4 millions de dirhams ainsi que l’augmentation des dotations aux amortissements et aux provisions de 146,7 millions de dirhams en raison de la mise en service de nouveaux projets principalement le nouveau port de pêche et le nouveau terminal croisière du port de Casa (57 MDH) et des provisions pour risques. S’agissant de la valeur ajoutée, elle s’est inscrite en 2019, en amélioration de 8,5 millions DH, soit un montant de 1,16 milliard de dirhams, dégageant ainsi un taux d’intégration de plus de 63%.

En revanche, l’ANP fait ressortir dans sa communication financière une baisse du résultat d’exploitation. Il a fléchi de 17% en passant de 227 millions de dirhams en 2018 à 188,8 millions de dirhams en 2019. «Sans les dotations aux amortissements et aux provisions, le résultat d’exploitation augmentera de 18,6% par rapport à l’année 2018», explique l’ANP. Le résultat net a emprunté la même trajectoire baissière. Il s’est ainsi établi à 76,7 millions en 2019 contre 147 millions en 2018, soit une baisse de 47,9%. L’ANP a également affiché une capacité d’autofinancement de 476,9 millions de dirhams en 2019, en hausse de 31,3% par rapport à 2018, et ce compte tenu de l’augmentation des dotations d’exploitation d’un montant de 140 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *