EconomieUne

Approvisionnement des marchés et stabilité des prix : Le gouvernement rassure à la veille du mois de Ramadan

Les surfaces cultivées pour les produits agricoles, tels les tomates, les pommes de terre et les oignons sont suffisantes pour approvisionner les marchés de manière continue jusqu’au mois de juin prochain.

Veille : Les stocks disponibles, la production prévisionnelle et l’offre devant être disponible lors des prochaines semaines permettront de satisfaire les besoins de termes de consommation des différents produits de base durant le mois sacré de Ramadan et les mois à venir.

Le compte à rebours pour le mois de Ramadan démarre. Cette période de l’année connaît, en effet, une forte demande des produits de première nécessité et de facto un pic de consommation. Pour un bon déroulement de ce mois sacré, la Commission interministérielle de veille et de suivi de l’État d’approvisionnement des marchés et des prix s’est réunie vendredi à Rabat. Une occasion pour s’arrêter sur la situation des marchés et des prix, d’évaluer le bilan des activités de surveillance ainsi que de renforcer le contrôle et la lutte contre toutes les formes de spéculation et de manipulation des prix et toute pratique illégale susceptible d’entraver le fonctionnement normal des marchés et de porter atteinte à la santé et la sécurité des citoyens, aux droits des consommateurs et à leur pouvoir d’achat.

Un approvisionnement normal des marchés

Concernant la situation d’approvisionnement des marchés nationaux, il ressort des données présentées par les responsables des départements ministériels et des établissements concernés et des conclusions des recherches de terrain menées dans les différentes préfectures et provinces que l’approvisionnement des marchés en différents produits de consommation demeure « normal ». De même, les stocks disponibles, la production prévisionnelle et l’offre devant être disponible lors des prochaines semaines permettront de satisfaire les besoins de termes de consommation des différents produits de base durant le mois sacré de Ramadan et les mois à venir. C’est ce que l’on peut relever d’un communiqué du ministère de l’intérieur. A l’issue de cette réunion, Mohammed Sadiki, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a indiqué que «les surfaces cultivées pour les produits agricoles, tels les tomates, les pommes de terre et les oignons sont suffisantes pour approvisionner les marchés de manière continue jusqu’au mois de juin prochain». Le ministre a dans ce sens fait état d’une baisse des prix des légumes au cours de la dernière période. Pour ce qui est des viandes, M. Sadiki rassure : «Le marché national connaît une stabilité d’approvisionnement ». S’agissant de la qualité et des prix, le ministre précise que le gouvernement a pris des mesures importantes pour la préservation du cheptel, à travers l’importation pour abattage des bovins ou des ovins. M. Sadiki a également mis en avant la disponibilité des viandes blanches et des œufs sur les différents marchés, notant que les produits fabriqués sont aussi disponibles en quantité abondante. En effet, les mesures proactives prises par les différentes autorités gouvernementales et les services administratifs compétents, en coordination avec les acteurs économiques concernés, ont contribué à assurer les besoins des marchés nationaux et à éviter tout manque d’approvisionnement en produits de base, y compris les produits agricoles, malgré les contraintes liées aux faibles précipitations et au manque des ressources hydriques superficielles et souterraines destinées aux activités agricoles. Dans ce contexte, l’accent a été mis sur l’importance de la veille, du suivi et de la poursuite de la mobilisation de l’ensemble des acteurs économiques et différents départements, services et organismes de contrôle concernés afin de garantir un approvisionnement régulier des marchés et de maîtriser les fluctuations des prix. L’accent a aussi été mis sur la nécessité d’œuvrer constamment au contrôle des marchés, à l’amélioration de l’efficacité de l’écosystème de production, de distribution et de commercialisation, au soutien du pouvoir d’achat des citoyens et à la préservation de leur santé et sécurité.

Appel au renforcement des mesures de coordination et de veille sur l’ensemble du territoire

Lors de cette réunion, des instructions ont été données à l’ensemble des intervenants, à leur tête les walis et gouverneurs, pour veiller au renforcement des mesures de coordination et de veille et à la mobilisation des autorités, administrations et instances concernées, prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir un approvisionnement suffisant et régulier des marchés au niveau de toutes les préfectures et provinces du Royaume et relever et faire face à tout éventuel dysfonctionnement au niveau de l’approvisionnement et des circuits de distribution avec l’efficacité et la célérité requises.
Il est aussi question d’intensifier les interventions des services de contrôle, de veiller au respect des dispositions légales relatives aux prix, à la concurrence et à la protection du consommateur, de faire face, avec rigueur et fermeté, aux différentes formes de spéculation, monopole, stockage clandestin et à toute pratique commerciale attentatoire au fonctionnement normal des marchés et aux droits du consommateur, à sa santé ou à sa sécurité, d’activer les procédures répressives prévues par la loi à l’encontre des contrevenants et de consolider la coordination entre les autorités et les services concernés à ce sujet. Ces instructions portent aussi sur l’intensification de la communication avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs de la société civile, à travers les moyens disponibles, en associant l’ensemble des services et instances concernés, les associations de protection du consommateur et les médias, en vue de conscientiser, sensibiliser les consommateurs et les inciter à des comportements sains et responsables, ainsi que sur l’activation des numéros d’appel et des cellules de permanence dans les préfectures et provinces, les différents services et établissements concernés pour permettre aux consommateurs et à l’ensemble des acteurs concernés de déposer leurs plaintes, de notifier les cas de fraude, le manque d’approvisionnement ou les pratiques commerciales illégales ou suspectes et de veiller au traitement efficace et rapide des plaintes, en coordination avec les services et instances concernés.

Verbatim

« L’ensemble des marchés sont approvisionnés de tous les produits de base dont a besoin le citoyen, avec une stabilité en termes de quantité, qualité et prix, malgré le contexte actuel difficile, au regard notamment des conditions climatiques et de la sécheresse ».

« Le gouvernement a pris une série de mesures pour subventionner les produits de base, à travers la Caisse de compensation et la suppression des droits de douane et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur certains produits. Les prix de plusieurs produits alimentaires de base, comme les tomates, les pommes de terre et les oignons ont enregistré une baisse depuis quelques semaines ».

« La mobilisation des ministères et des autorités locales vise en premier lieu l’intensification du contrôle, au regard du changement du mode de consommation avant et durant le mois sacré. Il s’agit aussi de s’assurer de l’approvisionnement du marché en produits de manière abondante et de lutter contre toutes les pratiques qui impactent le pouvoir d’achat du citoyen dans les différentes régions du Royaume ».

Articles similaires

ActualitéUne

Diplomatie: La France propose au Maroc un partenariat « d’avant-garde » pour les 30 ans

La France veut un partenariat avec le Royaume sur le long terme....

AutreEconomieUne

Loi de Finances 2024 : Les nouvelles dispositions fiscales expliquées aux opérateurs du Nord

La réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue l’une...

Economie

Créativité : SoGé révèle à Casablanca les 3 lauréats de la compétition Kayn L’Flow

SoGé, une banque 100% en ligne, a dévoilé, jeudi dernier à Casablanca,...

SociétéUne

Pour une période de 20 ans : Casablanca cherche un gestionnaire pour son centre de valorisation des déchets

Caractérisés par une forte humidité (65 à 70%), les déchets ménagers sont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus