Approvisionnement du marché : Une offre abondante durant tout le Ramadan

Approvisionnement du marché : Une offre abondante durant tout le Ramadan

La Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix, a tenu une réunion lundi pour examiner la situation de l’approvisionnement, des prix et du contrôle et sur l’état d’avancement des mesures entreprises en préparation du mois du Ramadan, notamment concernant la disponibilité des biens et produits les plus consommés durant ce mois sacré.


Les informations disponibles chez les différents départements ministériels et les organismes publics assurent que les marchés sont normalement approvisionnés de tous les biens et produits et que l’offre couvre largement les besoins estimés des prochains mois, ce qui permettra de répondre à la demande en tous biens et produits. Ainsi, l’offre en céréales et légumineuses correspond à la consommation de 4 mois, sans tenir compte des quantités en cours d’importation après la suspension des droits de douane.

Pour les fruits et légumes, les surfaces emblavées et la production estimée permettront de couvrir les besoins jusqu’à la fin de l’année en cours. Les débarquements de poissons devront connaître une hausse, après la reprise progressive de l’activité de la pêche à l’arrêt en raison de l’état d’urgence sanitaire, laquelle reprise coïncidera avec l’amélioration des conditions climatiques.

Concernant les prix des produits, la Commission a relevé la stabilisation de leur majorité par rapport aux semaines précédentes. En effet, la moyenne des prix des légumes a continué son trend baissier en comparaison avec la semaine précédente.

Au niveau du contrôle des prix, des transactions commerciales et de la qualité des produits alimentaires, les interventions des commissions mixtes de contrôle durant la période du 1er au 22 avril 2020 ont concerné environ 30.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage. Elles ont conduit à la constatation de 417 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires.

Les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction de plus de 166 tonnes de marchandises impropres à la consommation ou non conformes aux normes requises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *