Après le lancement officiel du LTIO-Casablanca : Les entreprises luxembourgeoises tournent leur regard vers le Maroc

Après le lancement officiel du LTIO-Casablanca : Les entreprises luxembourgeoises tournent leur regard vers le Maroc

Sur le plan des opportunités d’affaires commerciales, le Maroc représente la porte d’entrée vers l’Afrique.

En témoigne l’intérêt grandissant des entreprises internationales qui ambitionnent de tisser des partenariats avec le Maroc et explorent par la même occasion les opportunités d’affaires vers le continent africain. C’est dans ce sens qu’a été récemment lancé à Casablanca le LTIO «Luxembourg Trade and Investment Office» qui ouvre la voie aux entreprises luxembourgeoises sur le potentiel d’investissement au Maroc et plus largement en Afrique. Première ouverture sur le continent, ce bureau se définit comme un interlocuteur privilégié des entreprises luxembourgeoises au Maroc.

Partant de là, un webinaire inaugural a été organisé le 10 novembre 2020. En effet, la mission économique luxembourgeoise conduite l’an dernier au Maroc a été marquée par la décision d’y ouvrir le 9ème bureau LTIO étant donné que le pays jouit d’une stabilité politique, d’un environnement économique favorable aux affaires et d’une position stratégique en Afrique sans parler de sa proximité avec l’Europe. La finance, le digital, la logistique, les énergies renouvelables… autant de secteurs pouvant représenter de larges opportunités d’affaires et d’échanges pour les deux pays.

«L’ouverture du LTIO Casablanca et son choix pour ce premier webinaire ne sont pas dus au hasard. Ce choix est en effet le fruit d’un développement continu de nos relations bilatérales avec le Maroc qui nous a finalement conduit à lancer l’ouverture d’un nouveau LTIO à Casablanca le 6 octobre dernier. Je retiens trois facteurs clés d’un partenariat prometteur entre le Luxembourg et le Maroc. Premièrement et tout d’abord : la stabilité politique, l’économie diversifiée et le climat des affaires favorable du Maroc.

Deuxièmement et ensuite : l’ambition marocaine de se positionner comme centre d’affaires et comme porte d’entrée vers l’Afrique subsaharienne. En troisième lieu : nos deux pays partagent une dynamique d’ouverture et une politique active de diversification, notamment à travers l’innovation à laquelle le Luxembourg et le Maroc attachent une importance toute particulière», relève Franz Fayot, ministre de l’économie, de la coopération et de l’action humanitaire luxembourgeois. Par ailleurs, il a tenu à souligner que l’engouement exprimé par les entreprises luxembourgeoises dans les deux missions économiques menées au Maroc (en 2015 et plus récemment en septembre 2019) a également été déterminant dans le choix d’ouvrir ce bureau à Casablanca.

«Cet intérêt tout particulier de votre part m’a incité à maintenir le cap. Malgré le contexte compliqué que nous connaissons, l’ouverture de ce premier LTIO sur le continent africain n’a pas été repoussée à plus tard», indique Franz Fayot. De son côté, Luc Frieden, président de la Chambre du commerce du Luxembourg, est revenu sur les atouts du Maroc, sa proximité avec l’Europe, son économie diversifiée, son ouverture et son positionnement en temps que hub régional. Il a incité les entreprises de son pays à prendre contact avec le LTIO et de découvrir les multiples facettes du Maroc sur le plan économique. Notons que ce webinaire a connu entre autres la participation de Atman Alaoui, directeur du LTIO-Casablanca, et Gael Engelmann, Senior Sales Manager chez Vossloh Cogifer Kihn.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *