Aquaculture : 88 millions DH pour six projets dans le Souss

Aquaculture : 88 millions DH pour six projets dans le Souss

Ces projets auront un impact mesurable et substantiel en termes de création de valeur ajoutée, de réponse aux attentes du marché, du consommateur et du citoyen, de réduction de l’empreinte environnementale et d’amélioration de la qualité de vie des marins pêcheurs.

Le comité de suivi de la convention de partenariat paraphée entre le Conseil régional Souss-Massa et l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a tenu la semaine dernière une réunion de travail au sein du siège du Conseil pour faire le point sur l’état d’avancement des projets aquacoles lancés dans cette région qui nourrit de grandes ambitions pour l’aquaculture.

A ce jour, six projets approuvés par le Conseil ont déjà démarré et qui totalisent un montant d’investissement de 88 millions DH et vont permettre la création de 193 postes d’emploi.
Il faut dire que la région de Souss-Massa bénéficie d’atouts naturels et logistiques considérables la positionnant au rang de pôle économique attractif et compétitif. En témoigne le potentiel de production aquacole révélé par la stratégie réalisée par l’ANDA, qui est de l’ordre de 81.000 tonnes/an sur une superficie de 4.110 ha permettant de créer des conditions propices à l’investissement dans la filière. Au total la région de Souss-Massa verra la réalisation de 24 projets aquacoles, dont 4 projets concernent l’algoculture et 20 projets de conchyliculture, retenus dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’aménagement aquacole de la région.

Ces projets auront un impact mesurable et substantiel en termes de création de valeur ajoutée, de réponse aux attentes du marché, du consommateur et du citoyen, de réduction de l’empreinte environnementale et d’amélioration de la qualité de vie des marins pêcheurs ayant choisi de se lancer dans l’aquaculture comme activité complémentaire à la pêche artisanale.
Ces avancées réalisées vers la concrétisation des projets aquacoles dans la région Souss-Massa, en dépit du contexte de la Covid-19, sont révélatrices de l’engagement des opérateurs privés mais également des acteurs publics, à soutenir le développement d’une activité aquacole pérenne, à travers des actions accompagnant son essor.
Outre l’action de l’ANDA et des autres institutions, le Conseil de la région mobilise une enveloppe de 20 millions DH qui s’ajoute à un montant de 12 millions DH programmés par le département de la pêche maritime dans le cadre de l’appui sectoriel pour le soutien des projets portés par les JE et des coopératives de pêcheurs ainsi que pour accompagner des investissements structurants.

Riche de ses grandes potentialités sur divers plans, cette région peut se targuer d’une croissance économique importante qui aspire à positionner la région en zone d’investissement attractive et de création de richesses et partant figurer parmi les grandes métropoles économiques du Royaume. Grâce à son emplacement au centre du Royaume, la région Souss-Massa est au cœur d’un carrefour des grands axes du pays.

Cette situation privilégiée lui a permis de développer son économie en créant des réseaux routiers, ferroviaires, aériens pour faciliter les accès. Bordé d’une façade atlantique de 180 km, le Souss-Massa se positionne comme un territoire à fort potentiel et en pleine croissance. Il se caractérise par une tradition halieutique attestée et dispose de nombreux atouts et potentialités à même d’assurer un développement durable de l’activité aquacole.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *