Aquaculture : L’ANDA lance un programme d’appui spécifique aux projets mytilicoles à Agadir

Aquaculture : L’ANDA lance un programme d’appui spécifique aux projets mytilicoles à Agadir

La région dispose de potentialités naturelles et climatiques favorables

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) lance un programme d’appui spécifique au profit de six projets mytilicoles au niveau de la zone aquacole d’Imiouddar au nord d’Agadir.
Dans les détails, les différentes études réalisées par l’ANDA lors de la réalisation des plans d’aménagement au niveau de la région du Souss-Massa laissent constater que cette région dispose de potentialités naturelles et climatiques favorables au développement de l’aquaculture.
Partant de ces atouts l’ANDA œuvre pour la mise en application de la stratégie nationale pour la promotion de ce secteur d’activité économique et ce le long du littoral du Royaume dans les côtes adjacentes de la région, via une approche basée sur le développement durable et la préservation du patrimoine halieutique.

Pour garantir la bonne réussite de ces projets, le gouvernement marocain a dédié un programme d’appui spécifique pour la mise en œuvre des projets de cette population , et ce dans le cadre de l’appui sectoriel de l’Union européenne pour la mise en œuvre d’une politique de pêche. Ce programme

d’appui prévoit d’amorcer les projets aquacoles des bénéficiaires par l’installation et l’ensemencement des filières pour chaque projet bénéficiaire.
Dans ce sens, l’ANDA a publié récemment un appel d’offres pour l’assistance technique de projets aquacoles au niveau de la région du Souss-Massa. Les objectifs escomptés de cette assistance technique sont la pérennisation des ressources halieutiques au niveau national, le développement harmonieux de l’activité aquacole en tenant compte des spécificités de la région, la contribution à la croissance économique et la création de l’emploi au niveau de la région, la diversification des produits d’origine marine sur le marché régional et national. Ainsi, l’ANDA sélectionnera le 3 mai prochain un prestataire privé qui apportera une assistance technique adaptée aux six projets mytilicoles au niveau de la zone aquacole d’Imiouddar durant leur premier cycle d’exploitation afin de les aider à réussir leur démarrage. Ce dernier assistera et transmettra son savoir-faire aux porteurs de projets dans la conduite de l’exploitation de leurs fermes conchylicoles depuis l’ensemencement jusqu’à la première récolte et ce en trois phases.

Pour rappel , la superficie consacrée à l’aquaculture au niveau de la région du Souss-Massa est évaluée à plus de 4.000 ha, répartis sur 4 zones dédiées à la mise en place de projets de pisciculture pour l’élevage de 3 espèces marines, à savoir les coquillages, les algues marines et les poissons.
Récemment l’ANDA a lancé un appel à manifestation d’intérêt destiné aux investisseurs au niveau de cette région pour exploiter une superficie globale de 840 ha qui est encore disponible dans cette zone, et ce pour lancer des activités liées à la conchyliculture.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *